LES REMARQUES ET L’ETONNEMENT DE HAMADY BAILA DIA LORS DE LA TOURNEE ECONOMIQUE DU PRESIDENT MACKY SALL DANS LA REGION DE MATAM

Un précédent dangereux pour la cohésion sociale et la préservation non sélective des mémoires historiques des communautés sénégalaises a été constaté lors de la visite du président de la République à NGUIDJILONE en marge de sa tournée économique.

Dans ce village du NG2NAAR des SEBBE KOLIYAABE ? DES INFORMATIONS NOUS PARVIENNENT QUE LE Pr2sident MACKY SALL a intronisé par décret présidentiel un FARBA NGENAAR en la personne de SAMBA HABA GRIOTS DES SEBBE KOLIYAABE. Celui -ci exégèse de l’historiographie du NGENAAR et des SEBBE de par sa fonction de griot, avait déjà été intronisé par ses pairs qui lui ont décerné le Titre de FARBA comme gardien  du patrimoine historique du NGENAAE et des SEBBE .

Nous félicitons monsieur SECK qui est un ami d’enfance et de jeunesse. Mais si dans le fond l’intéressé mérite cette distinction de FARBA, eu égard de son envergure dans la maitrise de la généalogie des KOLIYAABE, il nous semble que la forme et le procédé sont critiquables.

En agissant ainsi, le président de la République crée un précédent et vient d’inaugurer par la même occasion un acte dangereux pour la cohésion sociale traditionnelle sénégalaise et FOUTANKAISE en particulier. Ainsi le Président être appelé demain à nommer par décret un FARBA WAALALDE , UN JAALTAABE DUUNGEL voir UN JAAGARAF BAADEL ? UN ARDO BANTOU OU DE KAAWEL, peut-être même des chefs de quartiers, des imams et autres fonction, Les HAALPULAARS du FUUTA étant une communauté très segmentée et stratifiée et dont les héritages sont très compartimentés et très codifiés depuis des millénaires

La politique et l’électoralisme politique ne devrait pas s’immiscer dans ce terrain gluant au risque de rajouter des frustrations inutiles à celles actuellement en cours au FUUTA.

Au demeurant, je ne pense pas que le Président de la République s’aventurera à nommer par décret un Serigne DAKAR, un BOURBA JOLOF OU UN TENE et a fortiori un SALTIGUE

Dans nos sociétés coutumières les politiques ne doivent pas s’amuser à vouloir se substituer à tout car il reste encore des pesanteurs sociales et culturelles dans nos mœurs hérités depuis des temps anciens et vouloir les instrumentaliser politiquement pourrait être dangereux pour la cohésion sociale et pourrait conduire vers des chaos difficilement maitrisables

C’est pourquoi nous conseillons nos autorités de s’abstenir à ce genre de pratiques non pertinentes pour la cohésion sociale et de cesser toute forme d’intrusion dans la gestion des questions coutumières. Les intérêts politiciens à court terme et les plans de carrières ne justifient en rien cela

HAMADY BAILA DIA

PRESIDENT DE LA FEDERATION DE KISAL SENEGAAL FRANCE

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...