Libye : MSF se dit préoccupée par le sort des migrants débarqués du Nivin

Dans un communiqué publié lundi 26 novembre, l’ONG Médecins sans frontières s’inquiète du manque d’informations données par les autorités libyennes sur « le lieu de détention et l’état de santé » des migrants débarqués de force du navire commercial, le Nivin, le 20 novembre.

« Médecins sans frontières (MSF) est extrêmement préoccupée par le manque d’informations officielles concernant la localisation et le statut médical actuel » des migrants du Nivin, écrit l’ONG dans un communiqué publié lundi 26 novembre, repris par France24

Pendant 10 jours, environ 80 migrants ont refusé de débarquer en Libye après avoir été secourus au large des côtes libyennes par un navire commercial battant pavillon panaméen. Ils ont finalement été délogés de force le 20 novembre par les autorités libyennes qui ont fait usage de gaz lacrymogène et de balles en caoutchouc pour évacuer le bateau. Certains d’entre eux sont aujourd’hui accusés de « piraterie » par la justice libyenne.

Lors de cette opération, les ONG et organisations internationales ont été maintenues à l’écart. Depuis, MSF qui avait effectué plus de 90 consultations médicales à bord du navire commercial, dit être « interdite d’accès aux migrants du Nivin ». Les autorités libyennes ne donnent « aucune information (…) sur le lieu de détention et sur l’état de santé » de ces migrants. Parmi eux se trouvent plus de 20 mineurs. Certaines personnes « souffraient de graves brûlures et présentaient des séquelles de torture », précise MSF.

MSF accuse l’Union européenne de complicité

Les migrants du Nivin ont été envoyés en centre de détention, alors que les organisations internationales négociaient depuis des jours avec les autorités libyennes pour trouver une alternative. Selon MSF, ces derniers n’auraient pas dû être ramenés à Misrata car la Libye ne peut être considérée comme un port sûr.

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...