Ligne Dakar-Paris-Dakar: Lancement contrarié pour Air Sénégal

Le premier Airbus A330neo commandé par Air Sénégal, une compagnie nouvellement créée, en attente de ses moteurs Rolls-Royce, n’arrivera pas à temps sur le hub de Sénégal Airlines.

D’après air-journal.fr, cela est dû aux problèmes rencontrés par les moteurs Trent 7000 de Rolls Royce. Cet imprévu a contraint la compagnie à louer en wetlease un A330 d’ancienne génération au loueur portugais, avec équipage HiFly. Ce qui lui permettra de respecter son lancement de ligne entre Dakar et Paris CDG à compter du 1er février prochain. A ce jour, rappelle la source, la compagnie nationale sénégalaise Air Sénégal dessert une dizaine de destinations régionales réparties dans 9 pays africains. Sa flotte, en attendant les deux A330neo d’Airbus, est composée de 4 appareils (2 Airbus A319 et 2 ATR72-600). Selon la source, le motoriste britannique Rolls Royce avait annoncé en octobre dernier qu’il comptait livrer moins de moteurs Trent 7000 que prévu initialement pour le quatrième trimestre de 2018. Le Trent 7000 est le choix de moteur exclusif de l’A330neo, première version de l’Airbus A330-900 qui est entré en service commercial avec TAP Air Portugal, compagnie de lancement de ce modèle re-motorisé et qui en possède à ce jour trois exemplaires au sein de sa flotte (et 18 restant à lui être livrés). Rolls-Royce a souligné que les problèmes de production rencontrés aux premières étapes d’un nouveau programme de moteurs « ne sont pas rares dans notre secteur » et a indiqué qu’il travaillait « de très près » avec Airbus et ses clients sur les détails du calendrier de livraison. « En 2019, nous sommes convaincus que les volumes de production et de livraison de Trent 7000 augmenteront considérablement afin de respecter les engagements de nos clients », a déclaré un responsable du motoriste britannique. Rolls Royce connaît des problèmes de lancement similaires avec le Trent 1000 dédiés aux 787 Dreamliner.

Nd.Aita Diop/Bitimrew.net

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...