L’UCAD et l’UVS lancent le Master en Réalisation et Création cinématographiques

L’Université virtuelle du Sénégal (UVS) et l’Université Cheikh Anta DIOP de Dakar (UCAD) ont procédé hier mercredi 14 juillet, au lancement officiel du nouveau Master en Réalisation et Création cinématographiques, au Complexe cinématographique Ousmane Sembene de Dakar, en présence du Pr Moussa LO, Coordonnateur de l’UVS, du Pr Mamadou FALL, représentant du Recteur de l’UCAD, et de nombreux acteurs du secteur des arts et de la culture ainsi que du monde universitaire.

Lors de son allocution de bienvenue, Monsieur Babacar Mbaye DIOP, co-responsable du Master et Directeur de l’Institut supérieur des Arts et des Cultures (ISAC) de l’UCAD, a justifié la création de cette formation par la nécessité d’associer les pratiques d’enseignement des universités pour plus d’efficacité. « La pertinence de ce Master se justifie d’abord par l’existence au sein des deux institutions, de structures qui délivrent des formations relevant du domaine des arts et de l’audiovisuel et dont les ressources peuvent être mutualisées.

A cela s’ajoute le trop peu d’offres de formation du genre au niveau des universités du Sénégal et dans la sous-région », a-t-il souligné. « Nous sommes heureux de constater aujourd’hui le produit de la collaboration de deux universités du Sénégal. La formation, qui comprend deux parcours, se déroule en 24 mois et aura la particularité de se dérouler en mode hybride, à savoir en présentiel et à distance. Ce qui la rend beaucoup plus attractive pour les professionnels du secteur souhaitant en bénéficier », a pour sa part expliqué Monsieur Christian THIAM, co-responsable du Master et Responsable de la Formation Arts graphiques et numériques (AGN) de l’UVS.

Représentant le Recteur de l’UCAD, le Pr Mamadou FALL, conseiller en art et culture a estimé que le 7e art est l’un des secteurs les plus dynamiques de l’économie sénégalaise, de par sa diversifié et son développement.

« Le cinéma englobe de nombreuses spécialisations et un panel très large de métiers aux compétences variées, d’autant plus que sa constante évolution technologique et le développement du numérique ont créé de nouveaux métiers en post production. Cette formation en master tombe à pic, parce qu’à bien des égards, cette profession conserve encore de nombreux mystères. »

Il revenait enfin au Pr Moussa LO, Coordonnateur de l’UVS, de lancer officiellement le master avant d’exprimer sa satisfaction pour l’aboutissement de ce projet ambitieux porté par deux universités. « Ce master est le résultat de l’esprit de solidarité, de cohésion et de complémentarité entre nos deux institutions pour l’atteinte des objectifs communs que nous nous sommes fixés, à savoir l’amélioration de la qualité des enseignements et son adaptation aux besoins réels du marché du travail », a-t-il soutenu.

L’engouement existant actuellement dans le secteur du cinéma sénégalais mérite selon lui, un accompagnement pédagogique, afin de rendre nos productions cinématographiques plus compétitives aux niveaux continental et international.

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...