Lutte contre l’immigration irrégulière : Visite officielle du Ministre espagnol de l’Intérieur au Sénégal

 Le Ministre de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, a rencontré ce 30 août 2018.  à Dakar  le Président de la République, Macky Sall, et son homologue sénégalais, Aly Ngouille Ndiaye, auxquels il a remercié pour “l’engagement constant » du Sénégal dans la lutte contre l’immigration irrégulière « . En même temps, il a garanti le soutien espagnol au système de contrôle frontalier du Sénégal.

Grande-Marlaska a défendu le « caractère stratégique » des relations bilatérales et a souligné « l’excellence » de ses résultats. Le Ministre a mis en exergue la préoccupation « partagée » en ce qui concerne la recherche de nouvelles routes migratoires par les groupes organisés qui agissaient jusqu’à très récemment dans la zone de la Méditerranée centrale.

« La meilleure façon de lutter contre l’immigration irrégulière et contre les réseaux de trafiquants d’êtres humains, c’est la prévention à l’origine et la coopération », a déclaré Grande-Marlaska. Il a assuré que le modèle hispano-sénégalais est apprécié dans le reste de l’Union Européenne et que l’Espagne « est, et veut continuer à l’être, le pont entre Dakar et Bruxelles ».

Dans ce contexte, Grande-Marlaska a décidé de poursuivre les « efforts conjoints » qui se concentrent désormais sur les projets Blue-Sahel et GARSI-Sahel, deux initiatives de l’UE avec une grande participation espagnole qui, selon le Ministre, seront  » décisives  » pour les forces de sécurité sénégalaises dans la gestion des frontières aériennes, maritimes et terrestres et dans la lutte contre les différentes menaces à la sécurité.

Lutte contre le terrorisme djihadiste.

Le Ministre espagnol de l’Intérieur a souligné également la « préoccupation partagée » de l’Espagne et du Sénégal face à la menace du terrorisme djihadiste et a réaffirmé son compromis avec “un travail conjoint qui s’est développé et a acquis une dimension plus large ces dernières années « .

Grande-Marlaska a cité comme exemple de coopération antiterroriste hispano-sénégalaise la création d’une Unité GAR de la Gendarmerie Nationale Sénégalaise en 2012, expérience qui s’est avéré très utile dans la formulation du projet GARSI-Sahel.

D’autres aspects fondamentaux de ce travail conjoint sont la formation, qui a permis aux membres des forces de sécurité sénégalaises de participer en Espagne à des cours spécialisés sur la lutte contre le terrorisme, ainsi que l’échange d’informations entre les deux pays à travers des instruments tels que le Protocole de collaboration entre le Centre espagnol de renseignement contre le terrorisme et la criminalité organisée (CITCO) et la Direction Générale du Renseignement (DNR) sénégalaise.

Lors de ce voyage, Grande-Marlaska a rencontré le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique, Aly Ngouille Ndiaye, a visité les systèmes de surveillance maritime du Sénégal et de l’Espagne (Police Nationale et Guardia Civil) dans le port de Dakar. Enfin, il s’est rendu au Palais Présidentiel où il a été reçu par le Président de la République du Sénégal, Macky Sall.

Au cours de ces réunions, ils ont également discuté de questions liées à la lutte contre la criminalité organisée et le trafic de drogue et ont souligné l’échange d’informations stratégiques qui, par exemple, ont conduit le mois dernier à l’arrestation au Sénégal d’un prisonnier qui s’est évadé de la prison espagnole d’El Dueso alors qu’il était en congé pénitentiaire.

Ceci est l’un des premiers voyages internationaux de Grande-Marlaska depuis sa nomination comme Ministre de l’Intérieur.

Lutte contre l’immigration irrégulière : le « caractère stratégique » des relations bilatérales

Le Ministre de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, a souligne  le « caractère stratégique » des relations bilatérales avec le Sénégal dans la lutte contre l’immigration irrégulière, le terrorisme et le trafic d’êtres humains.

Le ministre a remercié le Sénégal pour son « engagement constant » dans la lutte contre l’immigration irrégulière et a transmis aux autorités sénégalaises que l’Espagne continuera à les soutenir dans le contrôle de ses frontières.

Grande-Marlaska a souligné « la relation de confiance » établie depuis 2006 entre les forces de sécurité des deux pays dans d’autres questions telles que la lutte contre le terrorisme ou le crime organisé. Cette coopération a permis, à la fin du mois dernier, l’arrestation au Sénégal d’un prisonnier évadé de la prison espagnole d’El Dueso.

wabitimrew.net

Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...