Macky Sall et Idrissa Seck, les deux faces de la médaille du déshonneur. Par Papis Kane, Belgique

9308892-14878194

Si c’est sur une entente pour la sauvegarde de réciproques intérêts que son l’allusion est faite, alors il faut envisager qu’il soit atteint de folie ou de crétinisme, au point de qualifier la déportation de Karim Wade de « deal ».

 Et s’il était aussi intelligent et si intègre qu’il ne le suppose, Idy devrait dire aux sénégalais que la grâce infligée à Karim Wade, n’est qu’un subterfuge par lequel Macky Sall espére freiner la déferlante de karimistes qui s’abat sur l’électorat.

Idrissa Seck devrait également dire que cette liberté de Karim anéantit son rêve de pouvoir intercepter le soutien incertain du PDS, qu’il nourrissait.

 Mais comme dit l’adage « on a beau chasser le naturel, il revient toujours au galop ». La ruse devenue pathologique reprend toujours le dessus sur Idy, qui couve une jalousie viscérale envers Karim Wade, et stimule la sortie de ses balivernes.

En outre depuis qu’il a malicieusement passé son Bluff-référendum, Macky prend les sénégalais pour des béni-oui-oui. Et il pense que détourner sans honte les projets qui étaient déjà finalisés de Karim Wade et rugir souvent de satiété lui garantiront un second mandat.

Seulement le temps étant le pire ennemi du trompeur qu’il est, les actes qu’il ne cesse de poser ont fini par édifier les sénégalais que Macky Sall est le pire choix qu’ils aient pu faire.

Il n y’a qu’à répertorier les promesses et les engagements qu’il a reniés :

La gestion sobre est vertueuse des derniers publics,

Limiter la taille du gouvernement à 25 ministres,

Réduire le train de vie de l’état,

Créer cinq cent mille emplois,

Fermer « les ambassades et consulats inutiles »,

Supprimer les agences budgétivores de l’état,

Diminuer son mandat de sept à cinq ans,

Faire passer la Patrie avant le parti, etc.

À la lumière des vices qui les caractérisent, que sont la vanité et l’envie, nous devons admettre que Macky & Idy reflètent les deux faces de la plus laide médaille du déshonneur, à éloigner de notre République.

 

Pape KANE (PDS-Belgique)

pour I.V.K.-2019

(Initiatives pour la Victoire de Karim en 2019)

 

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...