Mahammed Dionne : « Le terrorisme ne vaincra pas. L’Afrique de l’Ouest, les pays de la zone de l’UEMOA, de la CEDEAO feront face»

 Mahammed Dionne : "Le terrorisme ne vaincra pas. L’Afrique de l’Ouest, les pays de la zone de l'UEMOA, de la CEDEAO feront face»

« Le terrorisme ne vaincra pas l’Afrique de l’Ouest. Les peuples africains sont debout pour faire face à toute tentative de déstabilisation y compris à travers le terrorisme, la violence. Nous ferons face parce que nous sommes unis », a-t-il dit.

Le Premier ministre a ainsi réagi après avoir signé le livre de condoléances ouvert à l’Ambassade du Burkina Faso à Dakar, au lendemain de l’attaque terroriste perpétrée dans le centre de la capitale Burkinabé et qui a fait 18 morts.

Le chef du gouvernement était accompagné du ministre de la Culture et de la Communication Mbagnick Ndiaye, du porte-parole du gouvernement Seydou Guèye et du Secrétaire d’Etat à la Communication, Yakham Mbaye.

Mohammad Boun Abdallah Dionne qui a déploré l’attentat a indiqué que « l’Afrique de l’ouest, les pays de la zone de l’Union économique monétaire ouest-africaine (UEMOA), de la CEDEAO feront face au terrorisme ».

« Nous sommes venus pour exprimer au nom du président de la République Macky Sall, au nom du gouvernement et du peuple sénégalais, notre solidarité, notre compassion face à l’expression encore une fois en terre africaine, de la barbarie et de l’obscurantisme qui ont frappés le peuple frère de Burkina Faso » a souligné M. Dionne.

Selon Mohammad Dionne, le Sénégal et le Burkina Faso sont des « peuples unis » par l’histoire, la géographie et la culture.

Lundi, le chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall avait adressé un message à son homologue Burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré pour « condamner fermement » l’attentat qui a frappé Ouagadougou, rapporte la présidence sénégalaise.

« Suite à l’attentat terroriste survenu à Ouagadougou dans la nuit du dimanche au lundi (…) le président Macky Sall a adressé un message à son homologue Burkinabè pour condamner fermement cet acte ignoble et lâche contre d’innocentes victimes », lit-on dans le communiqué reçu à l’APS.

Le chef de l’Etat qui a présenté « les condoléances émues » du peuple sénégalais au peuple frère du Burkina Faso, a exprimé sa « solidarité » au président Kabore et « sa profonde compassion aux familles éplorées ».

Mexene Fenaiche, un Sénégalais d’origine libanaise et son épouse enceinte de 5 mois font partie des victimes de l’attentat perpétré dimanche soir à Ouagadougou, au Burkina Faso, a appris l’APS auprès de leur famille.

Agé de 32 ans, le jeune Sénégalais, né Rebeuss à Dakar, gérait un grand magasin Orca dans la capitale du Burkina-Faso.

Au moment de l’attentat, le couple se trouvait dans le restaurant « Istanbul », toujours selon la famille.

Le père de Mexene Fenaiche, à la tête d’une délégation, devait se rendre à Ouagadougou pour le rapatriement des corps.

 

APS

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...