Manuel Valls répond à Marine Le Pen sur l’immigration

sondage.manuel-valls-ministre-prefere-des-francaisManuel Valls a répondu aux critiques de Marine Le Pen sur l’immigration estimant qu’il fallait d’abord résoudre les conflits.

« On contrôle nos frontières. Il faut empêcher que ces gens puissent venir en France et qu’elle soit attractive pour eux », avait affirmé Marine Le Pen sur RTL, en parlant des migrants. 

Manuel Valls a lui estimé qu’en matière d’immigration « il faut des règles: ceux qui sont en situation irrégulière doivent être reconduits à la frontière. Les migrants qui sont là sont très nombreux. Ces derniers mois, le chiffre publié sur les morts (2.000, ndlr) est terrible », a déclaré le Premier ministre mercredi à Forcalquier (Alpes-de-Haute-Provence).

« La solution est d’abord en Afrique avec la résolution des conflits (…) Elle est d’abord européenne. Il faut une organisation de nos frontières. C’est vrai à Vintimille avec l’Italie. C’est vrai avec la Grande-Bretagne ». Quant aux centres d’accueils des migrants, qu’ils soient gérés par des collectivités ou des associations « ce ne peut pas être une solution durable », a estimé Manuel Valls.

« Il y aura des reconduites à la frontière »

« Ce n’est pas une bonne chose pour ceux qui s’y trouvent mais nous ne pouvons pas accueillir plus que ce qui est possible. Donc il y aura des reconduites à la frontière », a-t-il répété.

Interrogée sur la mise à disposition de migrants de logements d’urgence supplémentaires à Paris, Mme Le Pen a lancé : « Quelle honte ! » « Il y a des centaines de milliers de Français qui attendent un logement d’urgence, qui attendent un logement social ».

« La différence entre Marine Le Pen et moi, c’est que je gouverne » Manuel Valls

 

« La classe politique française passe sa vie à essayer d’aller chercher des responsabilités ailleurs, alors que c’est eux les responsables de la situation », a notamment déclaré mercredi la présidente du FN sur RTL.

« La différence entre Marine Le Pen et moi, c’est que je gouverne. Il vaut mieux qu’elle ne gouverne pas. Le projet qu’elle a pour la France est profondément anti-national », a répondu le Premier ministre, lors d’une visite de soutien au candidat PS aux élections régionales en Paca Christophe Castaner.

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...