Migration – Amadou François Gaye rassure les jeunes sur les possibilités existant au Sénégal

L’ambassadeur, Amadou François Gaye, a rappelé, mardi, aux rescapés rapatriés à la suite de leur tentative de migration, que des « possibilités sont offertes par le gouvernement du Sénégal pour accompagner la formation professionnelle et technique », ainsi que des financements « pour l’entrepreunariat avec les différents dispositifs » mis en place.

MIGRATION – Le patron de la Direction générale d’appui aux Sénégalais de l’extérieur (DGASE) recevait dans ses locaux les rescapés du naufrage de la pirogue survenu il y a quelques semaines dans les eaux marocaines. Cette rencontre a eu lieu en présence de Mme Belén Revelles, coordonatrice générale de l’Agence espagnole de la coopération internationale (AECID), partenaire de la mise en oeuvre du projet de Gouvernance migration et développement (GMD).

Au cours de cette rencontre, M. Gaye a relevé, d’une part relevé les « défis liés à la synergie des acteurs et au déficit d’accès à l’information dans des localités très éloignées » et, d’autre part, rappelé « les efforts du gouvernement avec l’installation des pôles emplois dans les différentes départements ». 

« Dans une option de de renforcer la gouvernance de la migration au Sénégal, le ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur a pris l’option stratégique à travers le renforcement des Bureaux d’appui et d’orientation des Sénégalais de l’extérieur (BAOS) de se rapprocher des cibles », a dit à ses invités M. Gaye, ajoutant que ces bureaux seront « inaugurés à partir du mois de juillet ».

« Ces BAOS vont permettre d’accompagner, d’informer et de sensibiliser sur toutes les questions de migrations et de développement », a jouté Amadou François Gaye.

Mettant l’accent sur les dangers de l’émigration irrégulière qui a provoqué plusieurs pertes en vies humaines, M. Gaye a présenté ses condoléances aux familles éplorées des victimes du chavirement de leur pirogue dans les eaux marocaines avec à son bord plus de 150 personnes.

La coordonnatrice générale de l’AECID a emboîté le pas au DGASE, sensibilisant les jeunes présents dans la salle et leur soutenant les opportunités existantes au Sénégal et qui pourront permettre à la jeunesse de « réussir » dans leur pays et donner un sens au projet « tekki fii ».

De plus, Mme Revelles a souligné « l’importance du projet GMD », disant qu’elle pourrait « soutenir les initiatives des jeunes dans différents domaines, notamment l’agriculture ».

Pour rappel, Amadou François Gaye et son équipe s’étaient rendus le 9 juin dernier à l’aéroport international Blaise Diagne pour accueillir les 79 jeunes Sénégalais rescapés à qui il avait promis de les recevoir pour des « échanges plus approfondis et un partage d’information ».

Maderpost 

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...