Migration:l’UE crée un détecteur de mensonges pour contrôler ses frontières

L’Union européenne expérimente un moyen de réguler le passage des migrants sur certaines de ses frontières à l’aide d’un détecteur de mensonges basé sur un programme d’intelligence artificielle. Le projet intitulé iBorderCtrl est actuellement en test sur quatre postes frontières en Hongrie, Grèce et Lettonie, selon France24

L’Union européenne expérimente un moyen de réguler le passage des migrants sur certaines de ses frontières à l’aide d’un détecteur de mensonges basé sur un programme d’intelligence artificielle. Financé depuis 2016 par l’UE à hauteur de 4,5 millions d’euros, le projet intitulé iBorderCtrl est en test pour six mois sur quatre postes frontières en Hongrie, Grèce et Lettonie.

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...