Mouvements migratoires forts sur les Pyrénées: Christophe Castaner se dit inquiet

Alors que l’Espagne est devenue la nouvelle porte d’entrée de l’Europe pour les migrants, Christophe Castaner s’est inquiété lundi de voir « des mouvements migratoires forts sur les Pyrénées », selon le site Europe1

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner s’est inquiété lundi « des mouvements migratoires forts sur les Pyrénées », annonçant une coopération accrue avec l’Espagne, lors d’une visite au poste frontière du Perthus, dans les Pyrénées-Orientales. « Il y a des mouvements migratoires forts sur les Pyrénées, une montée en puissance sur les Pyrénées-Orientales. Ce qui est essentiel, c’est de travailler collectivement. Il y a ici une grande coopération des services espagnols et français », a déclaré Christophe Castaner depuis le centre de coopération franco-espagnole policière et douanière (CCPD) du Perthus, avant de se rendre dans la capitale espagnole pour y rencontrer son homologue.

L’Espagne, nouvelle porte d’entrée de l’Europe. Le ministre de l’Intérieur souhaite « rendre plus efficace cette coopération » soulignant que « l’Espagne a vu augmenter ses entrées de 150%« . « L’enjeu pour la France est triple : travailler avec les pays d’origine des migrants, travailler avec les pays de transit dont le Maroc, et travailler sur la frontière européenne qu’il faut renforcer », a-t-il précisé. Annonçant « des effectifs renforcés », le ministre a indiqué qu’il envisageait « la nomination d’un coordonnateur sur les Pyrénées ».

Création d’un « coordonnateur sécurité ». Fin octobre, le ministre de l’Intérieur avait déjà évoqué dans une interview au JDD, la création d’un « coordonnateur sécurité », qui serait un haut fonctionnaire, pour « mieux organiser les contrôles et le dialogue avec les autorités espagnoles », avait-il dit. « On a recensé en Espagne 48.000 entrées irrégulières en provenance du Maroc » et « les non-admissions à la frontière franco-espagnole ont augmenté de près de 60% dans les Pyrénées-Atlantiques par rapport à l’an passé », avait affirmé Christophe Castaner.

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on Whatsapp
Whatsapp
Cliquer juste pour partager ...