NEOFARMING AFRICA : Le secteur Agro – Agri africain à l’honneur à la 5e Edition des Rencontres Africa 2020

Un nouveau modèle agricole et agro-alimentaire pour l’Afrique qui s’affranchisse des codes industriels européens, adapté au contexte du réchauffement climatique, qui puisse être compatible avec l’urbanisation de la planète, et qui permette de nourrir les populations dans les meilleures conditions. Telles est l’ambition du mouvement  NEOFARMING AFRICA, proposé par le Groupe Francais Zebra à la 5e Edition des Rencontres Africa 2020. En visioconference mardi 24 novembre avec la presse, son président Bertrand Barré a expliqué toute l’importance de cette innovation pour nourrir une population croissante et faire face au changement climatique.

La pandémie Covid-19 a augmenté l’insécurité alimentaire dans le monde compte tenu des perturbations dans nos chaînes d’approvisionnement. Cependant, il existe de nombreuses solutions innovantes qui peuvent aider les agriculteurs des pays africains à adopter des méthodes de production plus efficaces et durables et à mieux gérer leurs exploitations afin de contribuer à bâtir un système alimentaire plus résilient, durable, et productif.

En effet, à l’horizon 2022, NEOFARMING AFRICA veut, à l’occasion de l’Edition des Rencontres Africa 2020, sensibiliser à identifier des solutions globales associant production, transformation et exploitation, déterminer les terrains d’expérimentation, associer les investisseurs, les experts, les startups pour lancer des investissements dans des preuves de concept à l’échelle locale qui devront démontrer leur potentiel de développement à plus grande échelle.

Un premier acte fondateur pour le mouvement Neofarming est le concours de startups, initié en octobre 2020 et co-organisé avec les Rencontres Africa, a vu la nomination de 3 lauréats. Il récompense la pertinence des projets, démontre le talent des jeunes entrepreneurs africains et la pluralité des solutions à développer. Les 3 lauréats du concours annoncés hier sont : Ndunda aquaponics, sur la Création de fermes urbaines d’aquaponie en RD Congo, Dokunvi sur la Plateforme digitale de financements participatifs au service des exploitations agricoles au Benin et Glim Africa sur la Transformation du niébé en pâtes pour améliorer la conservation et éviter l’importation de blé au Cameroun.

Amed NDIAYE, wabitimrew.net

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...