Nicolas Blixell, Directeur général d’Ericsson Sénégal  » 73% de la population sénégalaise ne sont pas encore au diapason des technologies »

Nicolas Blixell Directeur Général d'ericsson Sénégal Selon les derniers chiffres avancés, il y a 2.5 milliards de personnes qui ne sont pas connectées à internet. Une situation très alarmante dans la mesure où internet existe depuis des années.
Selon Nicolas Blixell, cela s’explique par le fait “qu’il y a des réalités économiques”. Par exemple, soutient le Directeur général d’Ericsson Sénégal, “l’opérateur doit rendre son affaire rentable et il y a un coût associé au réseau mobile”.

En Afrique subsaharienne, 20% seulement sont connectés à internet tandis qu’au Sénégal, ils ne sont que 27% . Cela veut dire que 73% de la population sénégalaise ne sont pas encore au diapason des technologies.

C’est pourquoi, Ericsson a développé une nouvelle solution pour les parties non couvertes et pour les parties où il y a seulement la 2G qui est abordables aux opérateurs et pour les marchés émergents comme le Sénégal”, poursuit le vice-Président Afrique subsaharienne rappelant que sa structure soutient l’objectif Connect 2020 de l’Union Internationale des Télécommunications qui est d’assurer que plus de 50% des personnes dans le monde en développement utilisent internet d’ici 2020.

Que propose Ericsson ?

L’entreprise propose une nouvelle gamme de solutions qui comprend des logiciels et matériels ajoutés au Système Radio d’Ericsson fournissant les moyens nécessaires pour réduire le coût total de possession jusqu’à 40% en mettant en place une solution de site total pour le Haut débit Mobile en faisant des investissements dans les marchés viables à faible RMU ( revenu moyen par utilisateur) .

La solution comprend: Un site Manager software couplé au Ericsson Site controller des radio 2219, Antenna Integrated Radio, Air 2488, Mini-Link 6363, l’unité intérieure mini-link 6651 et de nouveaux ajouts à la gamme Ericsson Enclosure.

De façon très simple, “Il s’agit d’une nouvelle solution radio avec la base bande et la transmission associées pour création de nouveaux sites. Cette radio est durable et consomme moins d’électricité et couvre la 2G, 3G, 4G, et 5G” explique Nicolas Blixell.

Une solution qui  va considérablement réduire le prix de la connexion qui coûte encore chère en Afrique. Si l’on sait qu’il faudrait débourser plus de 450 milliards de dollars pour connecter le prochain milliard et demi de personnes dans le monde.

socialnetlink.org

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...