Nigeria : emprisonné depuis 2015, le dirigeant de la minorité chiite acquitté et libéré

En prison depuis 2015, Ibrahim Zakzaky et sa femme ont été acquittés mercredi, selon l’avocat du dirigeant chiite. Ils étaient accusés du meurtre d’un soldat lors de manifestations qui avaient éclaté lors d’une procession religieuse.

Le dirigeant de la minorité chiite du Nigeria Ibrahim Zakzaky, et sa femme, accusés de meurtre et emprisonnés depuis 2015, ont été acquittés mercredi 28 juillet par le tribunal de Kaduna, dans le nord du pays, et ont été libérés, a-t-on appris auprès de son avocat.

« La Cour a relaxé et acquitté le cheikh Ibrahim Zakzaky et sa femme de toutes les accusations portées contre eux. Ils ont été libérés aujourd’hui », a déclaré à l’AFP l’un de ses avocats, Sadau Garba. « Nous allons certainement demander des dommages et intérêts au gouvernement de l’État de Kaduna pour toutes les privations et les souffrances subies par notre client », a-t-il ajouté.

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...