ONU à New York : Le Sénégal et la Suisse appelent à une coopération transfrontalière

Le président de la Confédération suisse, Guy Parmelin,  et le chef  d’État du Sénégal ont appelé à une coopération transfrontalière dans le cadre de la transition vers le développement durable, à la veille d’un sommet des Nations unies sur les questions de nutrition.

Le président Guy Parmelin a rencontré mercredi son homologue Macky Sall du Sénégal pour un échange de vues avant le début du sommet de l’Onu  sur les questions de nutrition à New York. L’accent a été mis sur les innovations dans l’agriculture, selon le département de Parmelin du Département fédéral de l’économie et de l’énergie (DFE).

Les deux chefs d’État ont défini ensemble les priorités. L’objectif était de promouvoir des normes uniformes dans l’agriculture, de soutenir les exploitations familiales et d’aider les petits agriculteurs vivant dans les zones rurales à investir.

Les systèmes alimentaires sont étroitement liés aux défis mondiaux, ont-ils ajouté. Il s’agit notamment de la sécurité alimentaire, du changement climatique, de la pénurie d’eau, de la perte de biodiversité et des risques sanitaires mondiaux.

Des milliards de personnes souffrent de malnutrition et de faim

Deux milliards de personnes dans le monde souffrent de malnutrition et environ 800 millions de la faim. D’autre part, 700 millions d’adultes sont en surpoids. L’innovation et l’investissement sont les thèmes centraux du sommet des Nations unies sur les systèmes alimentaires.

M. Parmelin a souligné que cela incluait également des innovations technologiques telles que le soutien à l’agriculture grâce aux géodonnées. Cela devrait s’accompagner d’innovations au niveau social et politique grâce à la coopération entre toutes les parties prenantes.

Le Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires aura lieu virtuellement aujourd’hui, jeudi.

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...