Ouverture à Dakar de la 3 e édition du Congrès de la Fédération des Sénégalais de la Diaspora présidée par le Ministre  Alioune Ndoye (photos)

Le maire de Dakar-Plateau Alioune Ndoye,  Ministre des Pêches et de l’Economie maritime a ouvert les travaux de la 3 e édition du Congrès de Fédération Internationale des Sénégalais de La Diaspora  qui se tiennent au Grand Théâtre de Dakar   les 29-30-31 Juillet 2021. La cérémonie a été également marquée par  la présence les allocutions de Mme Sokhna Nata Samb Mbacké, Administratrice du FAISE, de Mme Maty Mbow, Conseillère au CESE, de Modibo Soumaré, PCA de la FSD  et de son président Pape Sarr.

Les délégations sont venues de partout dans la diaspora pour participer à ce Congrès décisif après celui de Nantes en 2018 qui avait vu des jalons forts posés pour redynamiser la structure. Parmi les importantes délégations présentes; il y a celles venant de la Cote d’Ivoire, de l’Arabie Saoudite, d’Espagne, de la Mauritanie d’Espagne, d’Italie, de la Belgique, des Etats Unis, du Canada etc.  La crème des acteurs sont ainsi présents actuellement à Dakar pour échanger sur ce thème du Congrès : « Une diaspora unie et engagée pour le développement du Sénégal, et une meilleure insertion dans les pays d’accueil ». A noter pour cette première journée, la participation notable d’un des partenaires de la FSD à l’occurrence de la Caisse des Dépôts et Consignations(CDC) de Cheikh Ahmed Tidiane BA représentée par El Hadji Hamidou Samba. Par rapport au débat relatif à la pluralité des différentes organisations de la diaspora et l’expression de leurs doléances, à ce sujet, ce dernier est revenu sur la mission de la CDC auprès des diasporas et les partenariats noués jusque-là avec celles-ci.

Outre la délégation des femmes de l’Arabie Saoudite,  l’expérience d’une possibilité ou non d’une banque en faveur de la diaspora mise en exergue par Mme Aoua Bocar LY du Canada, les initiatives sénégalaises au Maroc  exposée par la dynamique Aida Traoré, les organisations comme l’ASER du Sénégal, l’OSD de la Belgique sont intervenues pour s’inscrire dans la vision de la FSD consistant redynamiser les synergies des diasporas pour relever les défis de développement futurs, comme le prône le président Pape Sarr . En effet, malgré la dispersion des associations, leur pluralité constitue une force pour la diaspora : « cette diaspora sénégalaise représente un levier pour le développement du pays et pour ses politiques migratoires » dira un intervenant.

Pour la seconde journée du congrès, il sera question de discuter sur la tryptique « diaspora – pêche et migration » et de proposer des solutions pour mieux prévenir la migration clandestine.

Les travaux seront clôturés par des présentations sur les  transferts d’argent, la retraite des sénégalais de la diaspora, les mutuelles de santé, les droits sociaux, les assurances vie et le rapatriement de corps.

Les travaux se poursuivent jusqu’au samedi 21 juillet.

J. Thiam

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...