Parlement de la Cedeao : Macky Sall : « La vente de migrants ne doit pas rester impunie »

 

Invité d’honneur de la 4ème session ordinaire du Parlement de la Cedeao, le président de la République, Macky Sall, a saisi l’occasion pour dénoncer la vente de migrants en Libye et prôner des sanctions. « Je vous rends visite dans un contexte où les esprits sont fortement marqués par la vente, en territoire libyen, de migrants originaires d’Afrique subsaharienne », a-t-il lancé devant Moustapha Cissé Lô et ses collègues parlementaires. « Ce commerce de la honte qui réveille les démons de l’esclavage est la pire forme de violation des droits humains, une offense à la conscience universelle qui ne doit en aucun cas rester impunie », a ajouté le président Sall. Le chef de l’Etat a souligné que le Sénégal a officiellement condamné cet acte odieux. « Ce matin, j’ai demandé au ministre des Affaires étrangères de convoquer le chargé d’Affaires de la Libye à Dakar pour lui notifier notre réprobation », a insisté Macky Sall. Selon le président de la République, « le Sénégal restera mobilisé dans toutes les instances internationales, y compris le prochain Sommet Union africaine-Union européenne, pour que les auteurs et complices de ces actes inqualifiables soient traduits en justice et leurs réseaux criminels démantelés ». Revenant sur la vie du Parlement, le chef de l’Etat a réaffirmé la nécessité de renforcer les prérogatives de l’institution pour rester dans le contexte historique des grands ensembles et parvenir à une Cedeao des peuples. Moustapha Cissé Lô, président du Parlement de la Cedeao, a mis l’accent sur les acquis et les actions réalisées sous son magistère.

Babacar DIONE (Source Service communication présidence)

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...