Pour Christophe Bigot, l’hommage rendu à Tanor Dieng est une reconnaissance de la valeur du défunt

Les témoignages se poursuivent à l’endroit du défunt président du Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct), Ousmane Tanor Dieng, par ailleurs, secrétaire général du Parti socialiste (Ps). Présent à l’hommage national rendu au défunt ce mercredi 17 juillet à l’Aibd, l’ambassadeur de France à Dakar, Christophe Bigot, a salué la mémoire d’«un serviteur de l’Etat» qu’il a «rencontré plusieurs fois».

«Il m’invitait chez lui, dans sa maison, et les conversations que j’avais avec lui étaient toujours d’une très grande élégance, beaucoup d’intelligence, beaucoup de finesse, a confié le diplomate au micro de la RTS. Et son parcours, que ce soit à la tête du Parti socialiste ou comme compagnon d’Abdou Diouf ou comme président du Hcct, était marqué d’une élégance et de son sens de l’Etat.»

Pour Christophe Bigot, l’hommage rendu à Tanor Dieng est certes une reconnaissance de la valeur du défunt, mais il renseigne aussi sur «la qualité du débat démocratique sénégalais qu’il incarnait parfaitement».

Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...