POURQUOI MAMADOU LAMINE DIALLO DOIT ACCELERER LA CADENCE POUR UNE LISTE UNIQUE DE L’OPPOSITION SUITE A L’APPEL DU PRESIDENT WADE. Adiouma Diallo, Coordonnateur Pds suisse

 

 Malick Gackou ex coordonnateur de Manko Wattu Sénégal a été bien présent sur le terrain surtout de par la disponibilité de son siège, mais aussi de son engagement pour combattre le régime qui a violé constamment les libertés fondamentales comme le droit de marche prévue et garantie par la Constitution. On peut bien lui noter que sa mission a été bien réussie. Avec l’avènement de Mamadou lamine Diallo, nous devons accélérer la cadence ! Inciter les militants à aller s’inscrire, gérer les négociations de façon secrète, des simulations de liste et la charte de la coalition étant donné que la majorité des partis ont déjà donné leurs accords comme Réwmi, TEkki , Bok Guiss Guiss, AJ, ADAE/J et tant d autres de Manko et de la société civile. Manko doit également régler définitivement la question du chef de l’Opposition qui revient de droit au Président Wade et au Pds. Manko ne doit pas se laisser endormir par des réunions au ministère de l’intérieur et par des communiqués de presse pour contester Abdoulaye Daouda Diallo. Ce gouvernement a échoué partout et continuera d’échouer comme cela a été tout dernièrement sur la crise gambienne.

POURQUOI LE GOUVERNEMENT A ECHOUE DANS LA CRISE GAMBIENNE ?

L’état du Sénégal a échoué dans la gestion de la crise gambienne. En amont, il a été noté une violation flagrante de l’article 92 de la Constitution : la déclaration de guerre, ainsi que l’envoi, l’engagement et le retrait des troupes dans des conflits armés a l’extérieur, doit être autorisé Par l’Assemblée Nationale. Malheureusement et comme d’habitude, le Gouvernement a encore dans le cas d’espèce violé la Constitution et trahi la confiance du peuple. Pour des questions d’intérêt national qui engage toute une nation, il est bien de trouver un consensus pour la gestion et la prévention des conflits et nous éviter l’amateurisme d’un Etat avec une diplomatie de prestige au moment où nos hôpitaux manquent de radiothérapie. MANQUE DE RADIOTHERAPIE, UNE HONTE Au moment où l’APR allait dépenser des centaines de millions de francs pour payer des billets d’ avion, loger et nourrir ses hôtes pour planifier une victoire qui est en réalité une défaite, de nombreux Malades du cancer ne savent plus à quel saint se vouer car il n’existe aucun matériel de radiothérapie sur l’étendue du territoire ! Ayant conscience du scandale que cette rencontre allait générer, les dirigeants de l’APR ont annulé ce programme de gaspillage jadis prévue les 3,4 et 5 Février au King Fahd Palace.

LE RAS-LE-BOL DES SENEGALAIS DE L’EXTERIEUR

La manière dont les 15 députés ont été choisis ne respecte aucun cadre juridique légal. La suppression du Haut Conseil des Sénégalais de l’extérieur n’est que leurre et calculs politiciens. En 10 jours, on n’est passé du chiffre 10 à 15. Une rencontre avec la diaspora, pour des questions aussi importantes ne doit pas se faire de façon partisane. Depuis que Macky Sall est au pouvoir Les sénégalais de l’extérieur sont oubliés, négligés ceux-ci ne lui pardonneront pas la gestion politique des inscriptions avec des consuls et vice-consul politiquement outillés pour faciliter l’inscription au camp du pouvoir et décourager d’honnête Sénégalais à ne pas s inscrire avec des tickets réservés au militants apéristes avec un ordinateur pour 350 personnes sous le froid glacial de Mantes-la-Jolie, sans oublier les Modous de la Sardaigne.

Adiouma Diallo

coordonnateur Pds suisse

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...