Quelle déchéance, Abdou Latif Coulibaly ! Il est fini et n’incarne que son ombre lui même.

8009613-12466089De défenseur de la liberté d’expression à l’éloge de la prison pour les opposants du régime de Macky. De défenseur du peuple aux dames de compagnie du couple Faye-Sall. Quelle déchéance ! Quelle déchéance, Abdou Latif Coulibaly!

Comme vous, j’ai été surprise du comportement de Latif sur le plateau de Sen Tv après le discours de fin d’année de Macky Sall. Le défenseur du président avait une attitude nauséabonde tout au long du débat qui l’opposait à Mamdou Diop De Croix (AJ), Mounirou Ndiaye (économiste) et Cheikh Sadibou Fall (PDS). Il les coupait régulièrement la parole. À maintes reprises, l’animateur du débat PAPE Cheiklh Sylla, l’a appelé au silence et au respect. Cheikh sadibou Fall ne cessait de lui dire, « Latif sois sérieux. « Boul Niakalo Feyda Débat Bi ». Oui Latif a montré son vrai visage: un roublard, un manipulateur, un malhonnête. Par son comportement indigne, il voulait empêcher un vrai débat qui permettrait à ses contradicteurs d’argumenter.
Acculé par Diop De Croix, il lui restait à proférer des insanités et des puérilités. Et quand il dit aux deux opposants : « C’est parce vous n’avez plus l’affaire que vous vociférez ». L’affaire, c’est le pouvoir et ses délices, les belles voitures, les belles maisons, les fonds politiques. Oui telle est la vision réductrice, arriviste, gourmandise et matérialiste qu’il a du pouvoir. Maintenant, il participe au partage du gâteau. Il n’est plus dans le temps ou il disait que « je suis endetté, mes avocats me coûtent chers, achetez mes livres pour me soutenir ».
L’autre flot de Latif, c’est quand il dit, il y a une autorité et si quelqu’un ne la respecte pas, on l’amène en prison. Là, on est vraiment dans le comble. Comment quelqu’un qui a passé tout son temps à se battre pour la liberté d’expression peut tenir un si odieux discours. Oui, on comprend notre ami Latif. Il est dans la déchéance totale. Une déchéance mentale et morale.
Il est devenu le chef de fil des dames de compagnie.
Il est comme son nouveau mentor, Macky, il n’aime pas du tout la contradiction. Il est le champion de la pensée unique. Il est allé jusqu’à taxer le jeune talentueux professeur économiste Mounirou Ndiaye d’opposant. Mounirou Ndiaye est un universitaire. Il est un des rares économistes qui fait des analyses relevées. Je pense que ca lui suffit comme honneur.Rien à voir avec Latif qui a vendu son âme au diable.

Latif est fini, il n’incarne que son ombre lui même.
Bon débarras !

Fatou Sock

*Je prends l’expression du journaliste français, Edwy Plenel qui qualifiait ainsi Robert Ménard, ancien secretaire général de Reporter Sans Frontière qui est viré actuellement au Front national

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...