Qui a surfacturé nos cartes d’identité biométriques? Par Mamadou Sy Tounkara

Le retard, la pagaille et le désordre liés à nos cartes d’identité biométriques sont juste symptomatiques du très faible rapport au travail et à l’éthique de nos dirigeants politiciens, en l’occurrence le ministre de l’Intérieur politicien dans ce cas précis. Notre Etat piloté par les politiciens nous fait perdre du temps, nous met dans l’inconfort et nous vole au vu et au su de tout le monde.

Le coût de ces cartes d’identité biométriques est très largement surestimé: 50 milliards FCFA pour six millions de cartes, soit 8.300 FCFA environ pour chaque carte produite. Or, les Algériens ont signé un contrat de sept milliards FCFA pour 24 millions de cartes avec Gemalto, le leader mondial de ces cartes. Les cartes algériennes ont un coût de revient de 300 FCFA alors que les nôtres nous reviennent à 8.300 FCFA, soit 27 fois plus cher. Inacceptable.

Qui a surfacturé nos cartes d’identité biométriques? Qui a empoché l’argent?

Nous ne sommes plus dupes et nous savons tous que nos dirigeants politiciens sont incompétents et malhonnêtes. Ils nous servent en permanence des calmants, des tranquillisants, des hypnotiques et des somnifères pour nous endormir. En réalité, ils ne sont intéressées que par la prédation sur nos ressources et l’enrichissement personnel. Il est grand temps de nous débarrasser de ces politiciens incompétents et malhonnêtes pour travailler sérieusement à hisser notre pays au rang qu’il mérite sur la base de la valorisation du savoir, de l’effort et du bon comportement. Les élections législatives de ce dimanche 30 juillet 2017 nous en donnent l’occasion. Sortons tous voter pour les sanctionner à la mesure de l’appauvrissement et de la honte en permanence dans lesquels ils nous ont plongés.

Mamadou Sy Tounkara

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...