Qui est l’homme d’affaires Tahirou Seydou Sarr ?


 Qui est l’homme d’affaires Tahirou Seydou Sarr qui défraie la chronique depuis quelques temps ? La  réponse à cette question s’avère toute simple pour ceux qui le connaissent. Un bienfaiteur hors pair, discret au service des communautés voire de son pays.

Pour les Sénégalais qui l’ignoraient, la fortune de l’homme d’affaires  Seydou Tahirou Sarr plus connu sous le nom de Tahirou Sarr,  date de la fin des années 90. C’est en 1997, qu’il a véritablement commencé à poser des actes de grande envergure pour accompagner les populations démunies. En 1998, il a construit une mosquée d’un coût de 300 millions dans son village natal, Oréfondé dans le département de Matam et  une dizaine d’autres,  de 100 à 200 millions de fcfa dans diverses localités du pays. Plus récent, le village d’Agnam inaugure cette semaine sa mosquée d’un coût de 300 millions de fcfa financé par le bienfaiteur.

Dans ce sillage, l’homme d’affaires Tahirou Sarr a construit des écoles, des hôpitaux et a aidé plusieurs  malades à se soigner et les enfants à aller, avec réussite, à l’école. Last but not least, la fortune du bienfaiteur est acquise depuis plus de 25 ans et l’actualité ponctuelle ne saurait ébranler, lui et sa famille encore moins les nombreux sénégalais qu’il a assistés durant toutes ces années, nous révèle un proche. Aujourd’hui, la mise sur pied de la Fondation Tahirou Sarr formalise encore plus ce soutien aux plus démunis.

C’est pourquoi, selon beaucoup de sénégélais, il est surprenant  que le célèbre homme d’affaires fasse l’actualité, dans un contexte préélectoral marqué par une diversion sans précédent, se désole notre interlocuteur.

Cependant, l’éducation religieuse prégnante reçue de ses parents dicte sa discrétion légendaire. Un homme de l’ombre qui a commencé à assister les populations démunies dés le début des années 1990. Il a toujours consacré sa fortune à aider lesau soutien des populations. «  Tahirou day dieuf, dou wakh. Dou sen morom » dira Mamadou Mbaye, rencontré dans la banlieue de Guédiawaye.

Pour preuve, jamais les sénégalais n’ont entendu Tahirou Sarr se prononcer sur des futilités, ni sur des choses qui ne le concernent pas. Ses actions envers les populations démunies ont commencé sous le règne du président Abdou Diouf. En 1997, il a commencé à poser des actes pour assister les sénégalais les plus nécessiteux, en soignant les malades, en construisant des écoles et des hôpitaux. En somme, à aider les familles à faire face aux difficultés sociales.

L’homme d’affaires a permis à beaucoup de jeunes sénégalais issus de familles défavorisées à trouver du travail pour faire face aux besoins de leurs familles. Déjà entre 1997 et 1998, il a complètement réfectionné le forage en panne d’ Oréfondé au coût d’une cinquantaine de millions. Ce qui a permis à son village et aux autres environnants d’accéder à l’eau potable.  De même,  il y a également construit un cimetière et un hangar de plus de 20 mètres pour les populations. Dans la même veine, constatant que certaines maisons ne disposaient pas de sanitaires, Tahirou Sarr a fait installer des sanitaires dans toutes les maisons qui n’en disposaient pas. En sus, il a financé la mise en place de 300 robinets pour permettre aux familles d’accéder plus facilement à l’eau potable, pour leur santé et pour les besoins de la pratique religieuse.

La liste est loin d’être exhaustive. Dans toutes les régions du Sénégal, il a permis à  des centaines de familles de faire à la pauvreté, à de nombreux malades de soigner, à des milliers d’enfants d’accéder à l’école et aux populations de pratiquer convenablement leur religion dans des lieux de prières décents (mosquées).

Lors des Gamous et autres cérémonies religieuses, il appuie les populations. A l’occasion du Maouloud 2018, sa Fondation a effectué 40 jours dans le Fouta pour accompagner les populations, de Oréfondé en passant par Ourossogui, Thilogne, Boyinnadji, Dabia Odeeji, Diaba,  Galoya puis dans le Diery à Loumbal Baladji et Boguel.

Chaque année, il amène trente (30) sénégalais à la Mecque et les prend entièrement en charge pour les besoins du pèlerinage.

 Cela dit, l’immense œuvre sociale de Tahirou Sarr qui dispose d’un patrimoine financier datant des décennies est mise au service des populations démunies. Ses œuvres sociales impactent considérablement sur les communautés bénéficiaires. C’est sans doute pour cette raison précise que certains sénégalais qui nous ont approchés, ne se privent pas de lancer un appel aux hommes politiques de « régler » leurs comptes entre eux-mêmes. Car, Tahirou Sarr se bat dans un autre ring, différent des politiques, à savoir le ring social avec sa Fondation qui apporte une assistance non négligeable dans les domaines de la santé, l’éducation, la culture, du sport etc. Sa  préoccupation majeure demeure le partage et la solidarité sociale qui constituent la trame de son existence, comme le prônent les principes de  l’islam.  Toute autre initiative sur la scène publique ne serait qu’amalgame.

Jamil Thiam, Bruxelles
Wabitimrew.net

Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...