Racisme : Gorée rebaptise sa « place de l’Europe » en « place de la Liberté »

Cette décision n’est pas dirigée contre l’Europe, précise la Mairie, qui ajoute qu’il s’agit d’une réponse à « la vague de violence raciale dont la communauté noire et afrodescendante est régulièrement victime ».

Gorée, île symbole de la traite négrière au large de Dakar, a décidé de rebaptiser sa place de l’Europe en place de la Liberté, face à la persistance des actes racistes dans le monde, a-t-on appris dimanche auprès de la municipalité.

Le conseil municipal de cette île, lieu symbolique de la traite négrière transatlantique, inscrite sur la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco comme « symbole de l’exploitation humaine », a adopté samedi à l’unanimité une délibération : la « Place de la Liberté et de la Dignité humaine » sera le nouveau nom de la place de l’Europe, annonce le maire, Augustin Senghor, dans un communiqué.

Cette décision n’est pas dirigée contre l’Europe, « loin de là », a dit le chef de cabinet du maire, Mamadu Adama Diop. L’Union européenne « a toujours soutenu Gorée » et « il y a des Européens de double nationalité au conseil municipal », a-t-il dit.

Hommage à George Floyd

Il s’agit d’une réponse à « la vague de violence raciale dont la communauté noire et afrodescendante est régulièrement victime » et dont la mort aux Etats-Unis de George Floyd, Américain noir asphyxié par un policier blanc durant son arrestation, est un exemple, dit le communiqué du maire.

Gorée se veut à « l’avant-garde du combat pour l’éradication totale et définitive de toutes les formes de racisme, particulièrement celles dirigées contre les personnes de race noire, conformément à sa vocation de lieu de mémoire », explique-t-il.

L’inauguration donnera lieu à des manifestations d’hommage à George Floyd et aux victimes de crimes raciaux, avec le concours d’artistes sénégalais, ajoute la municipalité.

La date doit encore en être fixée. L’accès à l’île de 28 hectares à quelques kilomètres au large de Dakar est actuellement restreint à cause de la pandémie due au coronavirus.

Le Monde avec AFP

Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...