Récurrence des assassinats : Les jeunes centristes réclament une «protection diplomatique constante»

On tue, on s’émeut et ça s’arrête-là. Cette situation que vivent les émigrés sénégalais ne laisse pas indifférents les jeunes centristes. Le Comité national des jeunes centristes s’est réuni hier.

3545700-5108848

Une rencontre au cours de laquelle Me Pape Mamaille Diockou s’est plaint du sort des expatriés. Il a le sentiment qu’ils sont sans protection. «Nous avons constaté, avec beaucoup d’indignation, l’assassinat de nos compatriotes vivant à l’étranger, sans que l’Etat sénégalais n’assume sa mission régalienne qui consiste à assurer la protection diplomatique de nos citoyens.
Dans toutes les grandes démocraties du monde, quand un seul citoyen est pris à l’étranger, l’Etat réagit de manière rugueuse», a dénoncé Pape Mamaille. Pour le responsable de la jeunesse centriste, «la protection diplomatique doit être constante». C’est pourquoi, «nous demandons à l’Etat de prendre ses responsabilités avant qu’il ne soit trop tard». Autant ils ont dénoncé le manque de rigueur de l’Etat dans la protection de ses citoyens établis à l’étranger, autant les jeunes d’Abdoulaye Baldé n’ont pas voulu être très sévères avec le régime de Macky Sall.
«Nous ne saurions affirmer s’il s’agit de la négligence ou de la faiblesse. Mais l’un dans l’autre, l’Etat ne doit pas être faible», a déclaré Me Diockou. Mais les poulains du maire de Ziguinchor restent convaincus que cette frange de la population mérite toute l’attention des autorités étatiques, eu égard à son apport dans l’économie du pays. «Cette situation est déplorable. Car, vue le poids économique de la diaspora sénégalaise, l’Etat doit prendre la mesure de la gravité de l’affaire afin d’apporter la meilleure solution», a indiqué le responsable centriste.

Auteur: igfm – Seneweb.com

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...