Référendum 2016: La lune de miel est-elle finie entre Macky Sall et l’électorat de la diaspora ?

DIASPORA

SUNUDIASPORA – Les partisans du président Macky Sall, regroupés dans le Comité exécutif du « oui », ont éludé l’interpellation lors de leur conférence de presse tenue à Dakar au lendemain du scrutin. Mais, outre une certaine désaffection de l’électorat en général, vis-à-vis du référendum, le fait marquant de ce scrutin est surtout la baisse drastique du score du camp présidentiel chez les Sénégalais de l’extérieur, même si le « oui » l’a remporté avec 20 954 voix contre 13 798  au « non » pour des suffrages exprimés dans 40 pays. La coalition du « non » a même remporté des victoires aussi symbolique que surprenant en Italie et en Mauritanie, et a quasi fait jeu égal avec le « oui » en Espagne.

Cette victoire du « oui » dans la diaspora  a même des allures de contreperformance, comparée aux scores glanés par M. Macky Sall lors de la présidentielle, puis les législatives de 2012. Le vote avait quasiment tourné au plébiscite en faveur de l’actuel chef de l’Etat. Le fait est même d’autant plus curieux si l’on sait que la réforme proposée par le Chef de l’Etat renferme un point spécifiquement dédié aux Sénégalais de l’extérieur: il s’agit de leur future représentation à l’Assemblée nationale par des députés venant de leurs rangs.

Mais des voix autorisées chez nos compatriotes vivant à l’étranger ont l’explication. C’est moins un rejet du projet de réformes constitutionnelles, qu’une défiance par rapport aux autorités diplomatiques ou consulaires dont certains qui ne remplissent pas correctement leurs missions. Une exaspération qui dessert le président Macky SALL qui devra en tirer tous les enseignements en perspective des prochaines échéances électorales.

 

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...