Rixe sanglante entre sénégalais à Bruxelles, la victime précise : « elle n’est pas mon fiancée »

Pins-Senegal-BelgiqueSuite à la rixe qui a viré au sang, la semaine dernière à Bruxelles que nous relations,  la principale victime à l’occurrence Mr . M qui a eu la main tranchée, a joint au téléphone notre rédaction pour faire de deux précisions de taille sur cette affaire, à priori, loin de connaitre son épilogue puisqu’elle a atterri devant la justice belge.

A en croire Mr M, la sénégalaise mise en cause n’est pas sa fiancée  et n’a jamais entretenu de relation nébuleuse même si elle cherche à le faire croire pour se dédouaner. Mais, cela ne saurait être une excuse pour justifier un tel acte de violence: « elle n’est pas ma fiancée, ni copine ni plan de quoi que ce soit.  C’est juste une vieille connaissance de 15 ans des Hlm que j’ai rencontrée par hasard à Bruxelles » laisse t-il entendre. La victime de noter que c’est elle qui lui aurait fait des propositions qu’elle aurait fait écouter à ses amies pour se départir d’un semblant de relation qu’elle ne cessait de faire croire.

Autre précision importante, note Mr M : « c’est moi même qui, en premier, l’ai giflé » révèle t-il suite à leurs échanges houleux. Mais, la mise en cause a violemment répondu en lui tranchant la main avec intention de faire mal. Elle aurait pris le temps de casser un encensoir et d’en sortir un morceau tranchant et d’entailler par surprise le haut de la main du bonhomme lui occasionnant les lésions suivantes : sutures doubles superficielles et profondes face dorsale main gauche entraînant une incapacité de travail de 3 semaines selon le constat lésions des hôpitaux Iris Sud  de Bruxelles. La question à se poser est de savoir si la réplique à la petite gifle est proportionnelle à la violence commise ? Toutefois, une source avertie de préciser, que les choses risquent de se compliquer pour la sénégalaise qui est en ce moment dans une procédure d’asile. Une chose semble sûre, une des deux parties ne s’en tirera pas à bon compte.

wabitimrew.net

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...