Scandale à Florence en Italie : Après leurs ébats sexuels, le sénégalais Cheikh Tidiane Diaw tue l’américaine Ashley Olsen

olsen_675  

Après avoir entretenu un rapport sexuel, le « modou modou » Cheikh Tidiane Diaw âgé de 27 ans, en situation irrégulière dans le pays n’a rien trouvé de mieux à faire que d’étrangler mortellement la très jolie Ashley Olsen âgée de 35 berges. L’autopsie effectuée confirme la thèse de l’étranglement en sus de deux fractures sur le crâne de victime. Inculpé pour meurtre aggravé par le procureur de Florence Giuseppe Creazzo, le sénégalais risque de longues années derrière les barreaux au grand dam de sa famille qui comptait sur lui.

Depuis moins de trois mois sur le territoire transalpin, le sénégalais Cheikh Tidiane Diaw, 27 ans, venu rejoindre son frère est vite tombé dans le milieu des noctambules : boites de nuit et autres discothèques. D’ailleurs, il est parvenu, en si peu de temps, à trouver un travail comme distributeur de prospectus publicitaires pour les discothèques. C’est précisément dans ce milieu qu’il fera la connaissance de l’américaine Ashley Olsen. La nuit des faits à savoir le samedi 9 janvier, Cheikh Tidiane Diaw est allé dans la maison de la victime où ils ont entretenu des relations sexuelles consentantes. Mais subitement après la partie de plaisir, l’américaine demande à son hôte du moment de quitter les lieux avant que son fiancé à elle n’arrive. Se sentant ridiculisé, le sénégalais pique une ire. Une vive dispute éclata. Sans doute sous le coup de l’alcool, Cheikh l’aurait, selon la thèse du Procureur de Florence Giuseppe Creazzo frappée à la tête en l’étranglant avec un lacet ou une chaînette jusqu’à ce que mort s’en suive. Après son acte odieux, il disparait dans la nuit. Cependant, les voisins y compris les caméras de surveillance permettront de l’identifier formellement.

Face à la pression médiatique, il commet des erreurs avant d’être arrêté par la brigade criminelle de Florence. Interrogé, le meurtrier soutient que la mort de l’américaine est accidentelle. La police scientifique a ensuite fait le boulot en exploitant les indices par des analyses ADN sur le préservatif et le mégot de cigarette trouvés sur la scène du crime qui ont permis de corroborer leurs scénarii relatifs à la culpabilité du sénégalais. La thèse d’un jeu érotique lors de l’acte sexuel étant définitivement écartée, Cheikh Tidiane Diaw risque gros. D’autant plus qu’il est poursuivi pour meurtre aggravé sévèrement puni par les lois italiennes.

La famille de la victime, quant à elle, n’a pas voulu savoir les détails abominables du meurtre. Elle est restée près du corps de Ashley Olsen qui sera inhumée ce vendredi 15 janvier.

Jamil Thiam ( www.wabitimrew.net )

 1482501_60114_114255_01

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...