Sénégalaises esclaves dans les pays arabes : Le Premier ministre fuit la question…

6822996-10425271L’actualité des derniers jours a été rythmée par l’affaire des trafiquants de femmes qui convoient des candidates à l’immigration dans les pays arabes. Femmes qui seront par la suite vendues comme des esclaves. Cette question a retenu l’attention des députés qui ont interpellé le Premier Ministre pour voir les solutions à entreprendre pour défendre les filles sénégalaises immigrées dans ces pays arabes.

Mais le Premier Ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne s’est dérobé et n’a pas voulu trop s’épancher sur la question. Ainsi, a-t-il préféré tout simplement filer la patate chaude au ministre des Affaires Etrangères (absent) représenté par le Ministre des Forces Armées, Augustin Tine.

Ce dernier s’est voulu lui aussi prudent et n’a pas voulu aller au fond des choses. Parlant au nom du ministre des Affaires Etrangères, Augustin Tine s’est contenté de rappeler la convention signée entre le Sénégal et le Qatar. «Nous savons en général de ce qui se passe dans ces pays », avoue le ministre des Forces Armée qui rassure que l’Etat fait tout pour encadrer les travailleuses sénégalaises à l’étranger en traquant tous les réseaux de ces trafiquants. « C’est à nous sénégalais de faire en sorte que nos enfants ne sortent pas n’importe comment notre pays », ajoute-t-il.

Mais la question reste entière quant à la protection des sénégalaises qui sont parties vendre leur savoir et leur force pour le bien-être de leur famille. Etant entendu que les témoignages de ces dernières ressemblent plus à un cri de cœur. Parce qu’atteintes dans leur dignité de femme..

dakaractu

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...