Souleymane Jules Diop au ministre des Affaires étrangères du Gabon- «Le Sénégalais paient la carte de séjour à 824 mille FCfa et les Gabonais une caution de rapatriement de 65 mille FCfa, il faut revoir cela»

L’OBS- Le ministre des Affaires étrangères, Mankeur Ndiaye et son homologue gabonais, ont fait face à la presse hier. Le Secrétaire d’Etat aux Sénégalais de l’extérieur a déploré le prix exorbitant de la carte de séjour pour les Sénégalais.

7246854-11129597 (1)

Il n’a pas sa langue dans sa poche. Souleymane Jules Diop dit ce qu’il pense et il compte bien réparer une injustice que nos compatriotes résidant au Gabon subissent. Le Secrétaire d’Etat aux Sénégalais de l’extérieur a profité de la visite de travail qu’effectue le ministre des Affaires étrangères du Gabon, Emmanuel Issoze Ngondet sous nos cieux, pour lui faire part des problèmes auxquels sont confrontés les Sénégalais. «Ils sont confrontés à quelques difficultés liées à leur séjour. A l’établissement de la carte de séjour, le Gabon a décidé d’un régime de visas pour les ressortissants sénégalais et nous avions souhaité que cette question soit revue. Le Sénégalais, en plus des droits de timbre, qui s’élèvent à 50 000 FCfa, paient la carte de séjour, pour un coût de 824 mille F Cfa, dont les 524 mille concernent la caution de rapatriement. Alors que les Gabonais qui vivent au Sénégal ne sont astreints qu’au paiement d’une caution de rapatriement de 65 mille FCfa, avec un timbre annuel de 10 mille FCfa. Il faut que ces questions soient examinées.» Une très grande différence, que les autorités des deux pays devraient négocier pour que les Sénégalais établis au Gabon soient dans de meilleures conditions.

En présence du ministre des Affaires étrangères, Mankeur Ndiaye, son homologue gabonais répond : «Des questions touchant à l’encadrement consulaire, nous allons les examiner avec une disposition d’esprit devant nous permettre de trouver des solutions consensuelles et partagées. Nous sommes venus avec la volonté d’aplanir tout malentendu.» Ainsi, Souleymane Jules Diop compte se rendre au Gabon pour rencontrer les autorités compétentes pour le règlement de la question, vu que le ministre et l’ambassadeur du Gabon au Sénégal lui ont prêté une oreille attentive.

Dispense de visas  pour les détenteurs des passeports diplomatiques et de service

L’une des grandes décisions de la séance de travail entre les deux ministres a été la dispense de visas pour les Sénégalais désirant se rendre au Gabon et qui sont détenteurs d’un passeport diplomatique, officiel, ou de service et vice-versa.  Dans le cadre du renforcement de la coopération entre les deux pays, il est prévu de créer les conditions de développement et de renforcement de notre coopération économique et commerciale. «Nous avons exprimé le vœu de voir les secteurs privés gabonais et sénégalais renforcer leurs relations de coopération, parce qu’il y a beaucoup à faire. Le Gabon s’est engagé dans l’élaboration et la mise en œuvre  d’un plan pour l’émergence du Gabon et nous venons d’adopter notre plan Sénégal émergent. Il y a un important échange d’expériences à faire pour que nous puissions nous inspirer de ce que nous avons fait pour la réussite de votre plan», assure le ministre Mankeur Ndiaye.  Les deux pays comptent aussi collaborer pour la défense et la sécurité des frontières.  «Ce ne sont pas de vains mots dans le contexte actuel pour notre région et pour le Sahel en particulier. Echanges de renseignements, c’est un volet qu’il nous faut explorer davantage. Nos pays sont tous engagés pour la lutte contre le terrorisme, contre l’extrémisme violent et radical qui se développe à travers le monde, contre la criminalité transfrontalière organisée et contre les trafics d’êtres humains, de drogue, d’armes…»

CODOU BADIANE

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...