Supposé trafic de visas : Y’en A marre s’en lave à grande eau

Dans un communiqué reçu par seneweb, le mouvement Yen A Marre s’est exprimé sur l’affaire présumée de trafic de visas à laquelle est mêlée Kilifeu.

Des actions qui ne sont suivies d’aucune action judiciaire

Le Mouvement Y EN A MARRE informe avoir pris “connaissance des vidéos diffusées par le site Leral.net les mercredi 28 juillet 2021 et ce lundi 02 Août 2021, mettant en cause Landing Mbessane SECK (Kilifeu), membre du mouvement, dans une affaire présumée de trafic de visas et de passeports diplomatiques”.

Des accusations “qui ne sont suivies pour le moment d’aucune procédure judiciaire contre Kilifeu, encore moins de condamnation. Par conséquent, en respect des procédures dans notre pays, la personne incriminée dans cette affaire, en l’occurrence, Kilifeu, bénéficie d’une présomption d’innocence”, déclare Yen A Marre.

Le mouvement rappelle cependant, “que tout acte posé par un de ses membres, en dehors de ses activités officielles, est considéré comme strictement personnel et ne saurait être imputé au mouvement”.

“Une affaire contraire à nos valeurs…”

Par conséquent, Y’en a marre “n’est nullement mêlé de près ou de loin à ces prétendues accusations, surtout que les faits dont il est question dans la dernière vidéo, sont en totale contradiction avec les valeurs et les principes que le Mouvement a toujours prônés et défendus dans l’espace public”.

Le mouvement rappelle également que Kilifeu, “leur a notifié de la décision de surseoir à toutes ses activités au sein de Y’en a marre. La coordination a accusé réception et a pris acte de la décision, en attendant la suite de cette affaire”.

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...