Tournée économique : Toutes les réalisations de Macky Sall dans le Nord du pays

Tournée économique : Toutes les réalisations de Macky Sall dans le Nord du pays Ces dix dernières années, le Sénégal a fait des progrès plus que remarquables dans la réduction de son déficit en infrastructures routières grâce à une série de projets inscrits dans le Plan Sénégal émergent (Pse) pensé et mis en œuvre par le Président de la République, élu le 25 mars 2012 et réélu le 24 février 2019.
Ce plan de Macky Sall, qui met notamment l’accent sur la forte contribution des infrastructures et des transports à la croissance économique et à la satisfaction des besoins sociaux, s’illustre, de manière singulière, dans le nord du pays qu’il s’apprête à visiter. En effet, des centaines de milliards de francs Cfa investis dans les régions de Saint-Louis et de Matam ont carrément changé le visage de ces terroirs et considérablement amélioré le sort des autochtones. Le Soleil se propose de vous faire l’état des lieux.
RÉGION DE SAINT-LOUIS : 16 PROJETS, DONT 14 ACHEVÉS, D’UN MONTANT DE 239 MILLIARDS DE FCFA…

Le 11 juin 2012, moins de trois mois après son accession à la magistrature suprême, Macky Sall, de retour de Lomé où il participait au Sommet de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), atterrit directement à Saint-Louis pour y présider, le lendemain, le premier Conseil des Ministres décentralisé de son magistère. À l’issue de cette réunion consacrée à la région, un programme d’investissement de quatre-vingt-dix-sept milliards six cents millions (97 600 000 000) de francs Cfa est arrêté pour le sous-secteur des infrastructures routières.

Et deux recommandations essentielles sont retenues : achever la construction du pont de Fanaye qui demeure une impérieuse nécessité pour permettre aux populations l’accès aux terres agricoles; rechercher auprès des Ptf (Partenaires techniques et financiers), qui accompagnent le Sénégal, le financement nécessaire à la réhabilitation des routes Ndioum-Ourossogui-Bakel longues de trois cent trente-cinq (335) kilomètres. 97,6 milliards de FCfa prévus, 239 milliards de FCfa réalisés : un taux d’exécution de 243%

Aujourd’hui, moins d’une décennie plus tard, l’homme a fait plus que tenir ses promesses : dans ce domaine des infrastructures routières, sur la période 2012 à 2021, Macky Sall a engagé seize (16) travaux herculéens, dont les quatorze (14) sont achevés. Ils se chiffrent à un linéaire de cinq cent soixante-seize (576) kilomètres de routes revêtues et six (06) ouvrages d’art construits, dont deux (02) en cours de travaux ; le tout pour un montant de deux cent trente-neuf milliards (239 000 000 000) de francs Cfa, soit un taux d’exécution exorbitant de deux cent quarante-trois pourcent (243%). C’est dire que les investissements réalisés sont largement supérieurs au programme d’investissement arrêté. Tous les projets retenus ont été réalisés.Quid des seize projets précités ?
Ils renvoient, d’une part, aux travaux achevés portant sur quatorze (14) projets majeurs d’un montant de deux cent vingt-neuf milliards (229 000 000 000) de francs Cfa : Routes, ponts, voiries sur 576 km, six ouvrages d’art construits

– la construction de la route Saint-Louis-Richard Toll avec des aménagements connexes (143 km, 65 milliards de FCfa) ;– la construction de la route de l’Hydrobase à Saint-Louis (4,1 km, 3,5 milliards de FCfa) ;– la construction des ponts de Fanaye (150 m, 05 milliards de FCfa), de Ndioum (150 m, 6,8 milliards de FCfa), de la Geôle (160 m, 4,5 milliards de FCfa), de Halwar (150 m, 3,1 milliards de FCfa);– la réhabilitation de la route Richard Toll-Ndioum (120 km, 27,5 milliards de FCfa) ;– la construction de voiries urbaines à Saint-Louis (9,5 km, 07 milliards de FCfa) ;– la construction d’un parking de cent trente (130) places au quartier Guett Ndar de Saint-Louis (07 milliards de FCfa) ;– la construction de Ndioum-Goléré et Goléré-Thilogne, sections de route de la Nationale 2 Ndioum-Thilogne (137 km, 54 milliards de FCfa) ;– 87 km de routes, de voieries et de pistes connexes réalisés de Ndioum à Ngaoulé en passant par Halwar, Démeth, Podor, Tarédji, Mbantou, Fondé Ass, Donay Walo, Halwar Diattar, et Thialaw, pour 28,9 milliards de FCfa ;– la construction des routes Carrefour Nationale 2 -Médina Ndiathbé-Cas Cas-Saldé-Pété (68 km, 19,5 milliards de FCfa), Pété-Boki Dialloubé (07 km, 3,8 milliards de FCfa).

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...