Trafic de visas : le mutisme des acteurs politiques de l’opposition dénoncé par des acteurs de la société civile

Pour Abdourahmane Sow, coordinateur du mouvement Cos M23 et Abou Diallo, membre de la société civile, l’affaire de trafic de visas impliquant des activistes devrait susciter autant de réaction que l’affaire Adji Sarr-Ousmane Sonko, auprès la classe politique,  notamment les membres de l’opposition. 

Selon Abou Diallo, le chargé de l’organisation du mouvement Cos M23, « cette affaire devrait être traitée par les acteurs de l’opposition comme le cas du député Bougazelli sur le trafic de faux billets de banque, de l’affaire Adji Sarr ou encore de l’affaire de Aliou Sall ».

Le coordinateur du Cos M23 pour sa part, de réitérer qu’aucun acteur politique qu’il soit de l’opposition ou de la majorité ou bien de la société civile ne devrait garder le silence sur des affaires aussi graves. L’idéal serait, poursuit toujours le membre de la société civile, d’œuvrer pour le jaillissement de la lumière.

D’ailleurs, la tentative de Dakaractu d’amener des personnalités politiques du M2D et de Frapp à se prononcer sur le sujet est restée vaine…

DAKARACTU

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...