Trois ans de prison ferme pour le cadre pyromane du FN

media

L’ex-cadre du Front national de Seine-et-Marne, Adrien Desport.DR

L’ex-cadre du Front national de Seine-et-Marne, Adrien Desport, qui incendiait des voitures dans ce département et dans le Val-d’Oise pour dénoncer la montée de l’insécurité, a été condamné mercredi 16 septembre à trois ans de prison ferme.

Une condamnation de trois ans de prison ferme a été rendue à l’encontre d’Adrien Desport. Il a par conséquent été immédiatement placé sous mandat de dépôt et conduit à la maison d’arrêt. « Une peine plus qu’appropriée, compte tenu de la gravité des faits », a tenu à préciser la présidente du tribunal correctionnel de Meaux à l’issue du jugement.

Cette peine de prison est assortie d’une inéligibilité de cinq ans et de trois ans d’interdiction de séjour dans la ville de Mitry-Mory, où plus d’une dizaine de voitures avaient été brûlées en avril dernier.

Manipulation électorale

Lors de l’audience, le procureur qui avait requis une sanction identique avait souligné « une manipulation électorale pour faire croire à un climat d’insécurité et appeler au vote FN ».

Après son expédition pyromane, l’ancien militant FN qui se plaisait à se présenter comme un cadre du parti et un meneur, avait publié sur son blog une lettre ouverte dénonçant « la montée de l’insécurité » et pointé du doigt la municipalité communiste.

Les quatre autres militants qui comparaissaient à ses côtés ont été condamnés à des peines allant de six mois avec sursis à 18 mois de prison ferme.

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...