Turquie : Soupçonnés de connivence avec son opposant Fethullah Gülen , Tayipp Erdogan renvoie des étudiants sénégalais

recep-tayyip-erdogan-has-announced-that-turkey-will-start-extradition-proceedings-against-us-based-cleric-fethullah-gulen

C’est un véritable cri du cœur que les parents des étudiants sénégalais en Turquie lancent aux autorités.

Récemment, nos confrères de l’As avaient fait état d’une menace d’expulsion qui pesait sur une cinquantaine d’étudiants sénégalais, qui étaient soupçonnés d’avoir été endoctrinés par le mouvement Gülen. Mais, selon nos capteurs, les choses se sont corsées davantage, du fait de la radicalisation du régime de Tayipp Erdogan qui, depuis le fameux coup d’Etat manqué, mène la vie dure à tous ceux qui sont suspectés d’avoir des relations avec Fettulah Gülen et son mouvement. D’après  nos machins, des enquêtes minutieuses sont en train d’être menées sur tous les étudiants sunugaaliens.

Tous les étudiants qui ont eu à fréquenter les écoles Yavuz Selim ou à bénéficier de leurs bourses vont passer à la trappe, informent nos machins. Des parents qui ont joint nos capteurs ont exprimé leurs inquiétudes. Ils interpellent les autorités sunugaaliennes par rapport au calvaire que vivent leurs enfants en territoire turc. A en croire nos capteurs, Sory Kaba, directeur des Sunugaaliens de
l’extérieur, et l’ambassadeur de Sunugaal en Turquie, Serigne Moustapha Mbacké, sont en train de se démener comme de beaux diables pour régler le problème des étudiants sunugaliens qui, pour la plupart, doivent terminer leurs études cette année.
Cri du coeur (ter) Joint par téléphone, le directeur des Sunugaaliens de l’extérieur s’est voulu rassurant, même s’il avoue que c’est « une question assez pénible ». « Notre ambassadeur avait pris langue avec les autorités turques qui lui avaient donné l’assurance que les étudiants (sunugaaliens) qui étaient dans les universités Gülen seraient redéployés dans les écoles publiques. C’est sur cette base que nous étions en train de travailler pour qu’ils puissent bénéficier de bourses », indique Sory
Kaba. Avant de poursuivre : « C’est pourquoi les rapatriements nous ont surpris. Le Président est sensibilisé.
L’ambassadeur est en train de voir ce qui s’est passé. Ceux qui ont été rapatriés vont être reçus et seront assistés pour qu’ils rentrent dans leurs droits ». La radicalisation du Président Erdogan contre les étudiants sénégalais est-elle une des conséquences du fait que SMS n’ait pas encore accédé à sa requête de voir toutes les écoles Yavuz Selim à Sénégal être fermées ? Les prochains jours nous édifieront.
lepop

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...