Un conseil national pour l’insertion et l’emploi des jeunes mis en place dès décembre 2020

Le président de la République semble déterminé à résoudre les difficultés liées à l’emploi des jeunes. Ce sont des recommandations et instructions qui ont été déclinées au cours de ce conseil des ministres marqué essentiellement par les sujets de l’immigration clandestine et l’emploi des jeunes. 
Ainsi, le président Sall dans son discours, a rappelé aux ministres en charge de l’Education, de la Formation professionnelle et de l’Enseignement supérieur, l’urgence de transformer davantage les modes et méthodes d’enseignement et de formation par le développement de l’éducation avec l’intégration systématique du Numérique et l’actualisation des curricula de formation à des métiers et vocations conformes aux évolutions du monde contemporain.

Sur la stratégie d’intensification de l’insertion professionnelle des jeunes apprentis et diplômés, le Chef de l’État a insisté sur l’importance qu’il lui accorde et qui s’est traduite par le renforcement du Ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle, des volets stratégiques comme celui de l’ « Apprentissage » et l’ « insertion professionnelle » afin, d’une part, de former les jeunes à des métiers qui répondent aux besoins de l’économie et du marché du travail. Cela va permettre également aux jeunes diplômés et aux apprentis de bien entrer dans la vie professionnelle et économique.

À cet effet, le Chef de l’État a demandé au Ministre de l’Emploi de lui soumettre dans les plus brefs délais, une stratégie nationale d’insertion professionnelle (SNIP) qui accorde une priorité fondamentale aux jeunes diplômés, en cohérence avec les dispositifs publics (DER F/J, ADEPME, FONAMIF….).
 Le Chef de l’État a également souligné l’impératif d’actualiser la cartographie des demandeurs d’emplois au Sénégal (en intégrant l’âge, le genre, la région et la formation).    

Il invite, également le Ministre en charge de l’Insertion à engager, sur le terrain des initiatives sectorielles pragmatiques d’aide à l’embauche des jeunes en relation avec le Ministre en charge du Travail, les organisations patronales, les structures et mouvements de jeunesse (Conseil National de la Jeunesse, ONCAV…).

La décision de taille du chef de l’État a été, au cours de ce conseil des ministres, de créer, auprès du Président de la République, « UN CONSEIL NATIONAL POUR L’INSERTION ET L’EMPLOI DES JEUNES (CNIEJ). Cet organe consultatif stratégique d’impulsion sera mis en place dans la deuxième quinzaine de décembre 2020.

Par conséquent, le chef de l’Etat a donné des instructions aux Ministres en charge de l’Emploi, de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Insertion, du Travail et de la Jeunesse de lui soumettre, par le biais du Ministre, Secrétaire général du Gouvernement, un projet relatif à la création du CNIEJ qui sera examiné, en Conseil des ministres avant la fin du mois décembre 2020.

Amed Ndiaye wabitimrew.net

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...