Un émigré boit de l’eau qu’on lui a remis et s’endort de Mbour à Tamba, ses bagages et la somme d’1 million emportés

EN ROUTE A TAMBA POUR PASSER LA FETE DE TABASKI : Un (...)

S’il y’a un émigré établi en Espagne qui n’oubliera pas de sitôt son séjour à Tambacounda c’est bien Daouda Oualy. Ce dernier qui a quitté l’Espagne pour venir passé l’Aïd El Kébir avec famille établie au village Ouli Madina. Après Mbour, il a demandé au chauffeur de s’arrêter pour acheter de l’eau, l’un des passagers lui a acheté de l’eau. Après l’avoir bue, il s’est endormi durant tout le trajet avant de se réveiller aux urgences. A l’hôpital où nous l’avons trouvé ce mercredi 23 septembre 2015 vers 11 heures à côté de son épouse, le sieur Oualy qui n’avait pas encore retrouvé tous ses esprits revient difficilement sur le film

 « Je m’appelle Daouda Oualy âgé de 42 ans. Je suis originaire du village de Ouli Madina. Je suis émigré établi en Espagne depuis bientôt 6 ans. Les faits remontent dans la matinée du mardi 22 septembre lorsque je suis arrivé à Dakar en provenance d’Espagne. A ma descente de l’avion, j’ai pris un bus pour venir passer les fêtes de la Tabaski avec ma famille au village. Arrivé à Mbour, le bus est tombé en panne. J’étais avec un homme qui s’est présenté à moi comme étant un émigré en provenance de l’Italie. Comme j’étais pressé de rentrer au village et voir ma famille. Ce dernier m’a fait la proposition de prendre un autre véhicule 7 places. Sans désemparer, nous nous sommes rendus à la gare routière de Mbour. Sur place, nous avons trouvé un véhicule. Après quelques Kilomètres de route, j’ai demandé au chauffeur de s’arrêter pour acheter de l’eau comme j’avais soif compte tenu de la chaleur qu’il faisait ce jour. Le chauffeur du véhicule s’est exécuté et s’est arrêté dans une localité. Le gars qui se fait passer pour un émigré en provenance de l’Italie s’est empressé d’ouvrir la porte pour partir acheter de l’eau. Franchement, je ne me doutais de rien puis qu’il était assis à mes cotés et on discutais de tout. Il a ouvert la portière et est allé acheter de l’eau. A son retour dans le véhicule, il m’a remis un sachet d’eau que j’ai bue. C’est ainsi que j’ai commencé à perdre connaissance. Je ne pouvais rien reconnaitre et je me suis endormi. C’est à l’hôpital que je me suis réveillé ce matin. Tous mes deux sacs et ma valise qui contenaient mes trois téléphones portables, les colis que des amis émigrés établis en Espagne m’avaient remis pour leur famille et une somme d’1 million de francs CFA ont été emportés. Le seul calepin qu’on m’a remis ne contenait que la somme de 10 000 FCFA ».
Pape Ousseynou DIALLO

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...