Un partenariat Portugais pour faciliter l’accès à l’eau au Sénégal

Le Portugal est disposé à partager avec le Sénégal son ‘’ expérience réussie dans le cadre du Partenariat Portugais pour l’Eau, en tant que source d’inspiration pour un développement durable des services d’eau’’, a affirmé Tiago Bastos, directeur et conseiller économique et commercial à l’Agence pour l’investissement et le commerce extérieur du Portugal (AICEP).  

Le Partenariat Portugais pour l’Eau a pour mission de ‘’promouvoir un lien réel entre les personnes, les institutions et les entreprises afin de projeter dans le monde les connaissances et les compétences portugaises dans le secteur de l’eau et de catalyser les opportunités sur les marchés internationaux et dans le domaine de la coopération, dans le cadre d’une action pour le développement de projets durables et dans le respect des Objectifs du Millénaire pour le Développement’’. 

Dans un entretien accordé à l’APS, Tiago Bastos signale que son pays a ‘’mis en place, au cours des deux dernières décennies, une profonde réforme du secteur, en développant d’une manière intégrée l’approvisionnement public en eau de la population’’. Celui-ci est ‘’passé de 81% à 94%, tandis que la qualité de l’eau propre à la consommation humaine est passée de 50% à 98%’’, a-t-il indiqué. Il ajoute que l’accès de la population à l’assainissement des eaux usées s’est hissé à 70 %, alors qu’il était de 30% auparavant. En poste à l’ambassade du Portugal à Dakar, M. Bastos souligne que ‘’cette expérience réussie peut être partagée avec le Sénégal dans le cadre du Partenariat Portugais pour l’Eau, en tant que source d’inspiration pour un développement durable des services d’eau, dont l’accès doit tendre à l’universalité, avec constance et qualité de service, efficience et équité des prix’’. Dans cette optique, il a signalé que l’ambassade du Portugal à Dakar a organisé un webinaire intitulé « Water Forum-Portugal-Sénégal » centré sur l’eau et l’assainissement, à travers la délégation dakaroise de l’AICEP, une association internationale, scientifique et technique à caractère non gouvernemental et à but non lucratif. 

Au cours des échanges, dit-il, des chefs d’entreprises du Sénégal et du Portugal qui s’activent dans ces deux secteurs ont pris l’engagement de collaborer. Il rappelle que ‘’le Portugal a connu, au cours du dernier quart de siècle, un développement remarquable dans le domaine des ressources en eau, en particulier dans le service des eaux urbaines’’. Il a souligné ‘’l’importance de la planification, la conception, la construction et le suivi des projets hydrauliques’’ qui, selon lui, ‘’sont des tâches exigeantes et complexes, qui requièrent une expérience confirmée, des compétences techniques et scientifiques hautement spécialisées et l’intégration d’aspects sociaux, économiques et environnementaux’’.  ‘’Dans ces domaines, la chaîne de valeur portugaise a plus de 50 ans d’expérience nationale et internationale à partager avec d’autres pays et d’autres régions du monde’’, a-t-il assuré. 

Selon lui, ‘’ces services étant des monopoles locaux ou régionaux (…), il était important d’introduire une régulation afin de promouvoir l’efficacité et l’efficience des entités gestionnaires et de réduire les risques pour les consommateurs, avec une prestation de service de qualité et à des prix socialement convenables’’. 

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...