Une semaine Déjà Jour Pour Jour. Le temps s’en va insensible à notre grande douleur… Par Momar Dieng Diop Cisse

Ecrire en ces moments douloureux n’est pas chose aisée,   mais force est notre devoir de vous dire que ce déferlement de vos témoignages, de compassion nous a  touchés et nous a permis de nous sentir moins isolés. Et merci à tous d’avoir compris notre douleur incommensurable, une fenêtre pour vous présenter  nos excuses les plus sincères pour n’avoir pas répondu vos messages  en  temps réel.

Loin d’être un manque de considération, bien au contraire les sentiments exprimés par vous tous  sont réciproques ; seulement l’épouvante et éprouvante nouvelle a été tellement énorme au point de nous sentir comme anéantis. Oui, la nouvelle a été brutale et  nous a complètement  bouleversés car  personne ne s’y attendait.

DIEU Merci, les valeurs religieuses, éducatives et culturelles ont été notre bouée de sauvetage. Car le Saint Prophète, (Paix et Salut sur Lui !) nous a légué cet enseigne : « Où que vous soyez, n’oubliez pas que DIEU, Votre Créateur est le juge suprême. Mais n’oubliez jamais qu’à l’au-delà, chacun sera le témoin de son proche ou voisin »

C’est pourquoi, nous  tenons  à vous exprimer notre profonde gratitude pour les élans de  soutien ainsi que tout le réconfort que vous nous avez apporté  suite au rappel á Dieu  de notre ami et frère le regretté Cheikh Alioune Badara Cisse Paix á son âme.

Nous sommes profondément touchés  par la sympathie dont vous avez fait preuve à notre égard,  suite à cet événement très douloureux qui vient de nous affecter.

Souvent quelle que soit la grandeur d’un acte, il n’y qu’un petit mot pour exprimer sa reconnaissance : Merci !

Donc autant de raisons pour vous remercier infiniment et vous présenter  l’expression de notre profonde reconnaissance.

C’est un grand homme, un homme de valeur qui est parti ! En attestent les témoignages qui continuent de pleuvoir sur lui ! Nous unissons nos pieuses invocations aux vôtres pour le repos éternel de son âme au paradis.

Oui ! Maître est bien parti respectons sa mémoire la volonté divine est irrévocable cela ne pouvait être qu’ainsi.

Je viens de me rendre compte que notre dernière conversation téléphonique remonte au soir  du 28 Juin 2021 et a été comme un message d’Adieu  bien que nous ayons aussi par la suite échangé par Sms.

Même si le 04 juillet, dans un article repris par la presse, j’ai été comme toujours aux avant-gardes pour le défendre contre ceux qui, après sa disparition, aujourd’hui témoignent sur ses valeurs intrinsèques. Avec comme stratégie indépendante, de ne jamais le mettre mal à l’aise, où de laisser croire qu’il serait derrière cette communication.

Une Semaine Déjà Jour Pour Jour.

Adieu Monsieur Président ! 

Repose en Paix Maitre ABC ! Nous ferons bon usage de vos conseils et de vos œuvres pour le triomphe de vos idéaux.

Nous saisissons aussi cette triste opportunité pour renouveler nos sincères condoléances á sa famille et á toute la nation sénégalaise.

Que Serigne Touba Khadim Rassoul le Vénéré  vous accueille dans ses bras pour ensuite vous conduire auprès de Seydima Mouhamed Psl.Amine !

Ton Inséparable, Ton Copain, Ton Ami

Momar Dieng Diop Cisse  Espagne.

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...