«Une soeur jumelle? Mais non, je suis seule ici!»

Partie en échange universitaire à Brême, Cordelia ne comprenait pas pourquoi les étudiants lui parlaient tout le temps de sa soeur. Jusqu’à ce qu’elle rencontre Ciara.

storybild

Cordelia (gauche) et Ciara s’amusent de leur ressemblance. (photo: Facebook)

Cordelia Roberts, jeune étudiante originaire du Royaume-Uni, était un peu anxieuse à l’idée de prendre part à un programme d’échange d’un an avec l’Université de Brême. De son côté, l’Irlandaise Ciara Murphy se sentait terriblement seule dans ce pays encore inconnu. «Je ne connaissais personne, je ne savais pas qui était là-bas. J’étais juste seule dans un pays étranger pour la première fois de ma vie», raconte Cordelia au «Daily Mail». «A l’aéroport, j’ai passé le contrôle de sécurité en pleurant, c’était affreux», se souvient Ciara.

Une fois sur le campus, les deux jeunes femmes ont commencé à se poser des questions chacune de leur côté quand plusieurs étudiants leur ont demandé si leur soeur ou même leur jumelle fréquentait également l’université. «Au début, je ne savais pas de quoi ils me parlaient. Je leur répondais: «Une soeur jumelle? Mais non, je suis seule ici!»», raconte l’Irlandaise. Jessica, une copine de Ciara, se souvient du moment où les deux sosies se sont finalement retrouvés face à face, dans les toilettes d’un bar. «Elles venaient littéralement de réaliser qu’elles étaient exactement pareilles», confie-t-elle.

Amusées, Ciara et Cordelia se sont prises en photo et ont posté leur selfie sur la page Facebook Twin Strangers, qui permet aux internautes de rechercher leur sosie dans le monde entier. Sur le campus, les deux copines sont devenues une sorte d’attraction, mais elles ne s’en agacent pas. «Cela ne me dérange pas que les gens disent qu’on se ressemble. En fait, cette histoire est un bon moyen d’entamer une conversation», plaisante Ciara.

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...