Union internationale pour la conservation de la nature (Uicn) : 6 milliards pour financer de nouveaux projets au Sénégal  

Dans le cadre de sa visite de travail dans la région Afrique Centrale et Occidentale, la Directrice générale de l’Union internationale pour la conservation de la nature (Uicn), Mme Inger Andersen, s’est rendue à Dakar (Sénégal). Une première visite de travail depuis sa prise de service en 2015 et qui entre dans le cadre des 70 ans de l’organisme internationale.

Face à la presse le vendredi 2 mars dernier, au siège de l’Uicn Sénégal à Dakar, Mme Andersen a annoncé que son organisme va investir 10 à 12 millions de dollars (environ 6 milliards de francs Cfa) dans le financement de nouveaux projets au Sénégal, au cours des prochaines années. Avant de préciser que ces projets seront dévoilés au mois de juillet 2018. Et le développement des zones humides et côtières y occupera une place importante.

Durant son séjour à Dakar (du 28 février au 4 mars 2018), la Directrice générale de l’Uicn au programme Afrique Centrale et Occidentale dit avoir rencontré des autorités étatiques du pays, notamment le président de l’Assemblée nationale du Sénégal, la présidente du Conseil économique, social et environnemental (Cese), le ministre de l’Environnement et du développement durable, le ministre des Affaires étrangères, et autres. Ce, pour discuter de l’agenda des questions environnementales.

Aussi, Mme Inger Andersen a échangé avec le personnel, les membres, les experts des commissions et les partenaires de l’Uicn sur les grands défis environnementaux et les perspectives d’une collaboration pour un « monde plus sain qui valorise et conserve la nature ». Elle a également saisi l’occasion pour partager sa vision de l’Uicn, en tant que Directrice générale, pour les prochaines années.

Présente au Sénégal depuis 1973

Par ailleurs, Mme Inger Andersen a fait savoir que l’Uicn célèbre cette année son 70ème anniversaire, sous le slogan: é70 ans Uicn unis pour le développement et la vie ». Et s’est réjouie de la présence de son organisme au Sénégal depuis 1973. Selon elle, l’Uicn va élargir, de façon substantielle, son programme au Sénégal.

Il faut rappeler que l’Uicn a été créée en 1948 et s’est agrandie au fil des ans pour devenir le réseau environnemental le plus important et le plus diversifié au monde. Elle est une union de membres composée de Gouvernements et d’organisations de la société civile. L’Uicn offre aux organisations publiques, privées et non-gouvernementales les connaissances et les outils nécessaires pour que le progrès humain, le développement économique et la conservation de la nature se réalisent en harmonie.

Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...