USAID : le Sénégal se ’’départir de l’aide étrangère des Etats-Unis’

L’Agence américaine pour le développement international (USAID) s’inscrit dans une démarche visant à aider le Sénégal se ’’départir de l’aide étrangère des Etats-Unis’’ afin que les deux pays deviennent des ’’partenaires économiques et de développement durable’’, a-t-on appris de l’agence américaine, mercredi.

« L’objectif à long terme de l’USAID est d’appuyer les pays partenaires comme le Sénégal, à se départir de l’aide étrangère des États-Unis, et à devenir des partenaires économiques et de développement durable’’, indique le communiqué sanctionnat la revue annuelle conjointe virtuelle entre l’USAID et le gouvernement du Sénégal.

Le ministre sénégalais Amadou Hott, en charge de l’Economie, de la Coopération et du Plan, de l’Ambassadeur des Etats-Unis au Sénégal, Dr Tulinabo S. Mushingi et du Directeur général de l’USAID Peter Trenchard, ont participé à cette rencontre organisée en visioconférence, mardi. Dr Tulinabo S. Mushingi a souligné que la Revue Conjointe du Portefeuille était « l’illustration d’un partenariat transparent qui promeut une vision d’autonomie et d’émergence économique du Sénégal ». 

Le directeur de l’USAID, Peter Trenchard, a de son côté, rappelé que l’appui du peuple américain était stratégiquement lié à la vision de développement du Sénégal telle que présentée dans le Plan d’actions prioritaires, ajusté et accéléré du Sénégal (PAP2A). Les activités de l’agence répondent également au Programme d’urgence pour l’emploi et l’insertion socio-économique des jeunes, mis en œuvre par le biais des partenariats avec les ministères de tutelle, les autorités locales, le secteur privé et la société civile, a dit Trenchard.

 « Cette revue a été mise à profit pour célébrer certains impacts que l’USAID et le Gouvernement ont pu réaliser sur le long terme. Tout en se satisfaisant du partenariat, cette revue a été l’occasion de discuter des réformes majeures, qui doivent accompagner les activités pour un développement durable et inclusif, souligne le communiqué. Il siganle que la revue de cette année coïncidait avec la célébration du 60ème anniversaire de l’USAID au Sénégal et avait permis de mettre en exergue l’alignement des programmes de l’USAID sur les priorités du Gouvernement, notamment le plan de relance économique, et la stratégie pour la formation et l’insertion des jeunes.  « Elle a aussi souligné ce qui doit être amélioré, dans la coordination et la supervision conjointe des projets pour renforcer la redevabilité envers les citoyens des deux pays’’, fait-on savoir. Cette revue annuelle conjointe a offert l’opportunité d’illustrer un partenariat productif et équitable, mutuellement respectueux, qui continue à évoluer et qui profite à la fois au Sénégal et aux États-Unis, peut-on lire sur le communiqué.

 Il cite également le ministre sénégalais de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott, lequel soutient que l’USAID demeurait un partenaire privilégié du Sénégal en matière de coopération au développement. « Ce partenariat bilatéral s’inscrit dans un contexte visant l’émergence économique du Sénégal à l’horizon 2035, et intervient plus particulièrement dans les secteurs de l’éducation, la santé, la croissance économique », a-t-il fait savoirsoutenu. 

Selon lui, « c’est aussi un partenariat pour la promotion de la démocratie, de la bonne gouvernance et de la paix, qui recoupent les trois axes stratégiques du Plan Sénégal Emergent (PSE) ». Le communiqué rappelle que le Sénégal et l’Agence américaine pour le développement international ont signé, en début d’année quatre accords bilatéraux pour un montant de 333 milliards de francs CFA, soit 600 millions de dollars. Cette signature entre dans le cadre de la nouvelle stratégie pour les cinq prochaines années, ajoute le texte.

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...