VIDEO. «Il savait à quoi s’attendre», balance Trump à la veuve d’un soldat américain tombé au Niger

Le président américain Donald Trump a déclaré à la veuve d’un militaire américain tué dans l’embuscade au Niger avec trois autres camarades le 3 octobre dernier que son mari « savait à quoi s’attendre, mais j’imagine que cela fait quand même mal », selon le représentant Frederica Wilson.

Le corps du Sergent La David Johnson avait été ramené dans la région de Miami ce mardi dans l’après-midi.

« Elle n’a même pas pu ouvrir le cercueil parce que le corps est tellement abîmé »

L’appel du président à la veuve de Johnson est intervenu peu de temps avant l’arrivée du cercueil du soldat a expliqué sur CNN Wilson, une représentante démocrate de Floride.

« En gros, il a dit : « Eh bien, je suppose qu’il savait à quoi s’attendre, mais j’imagine que cela fait mal quand même ». Vous savez, c’est quelque chose que vous pouvez dire dans une conversation. Tout le monde sait que lorsque l’on part en guerre, on peut ne pas revenir en vie, mais vous ne devriez pas dire cela à une veuve en deuil », a-t-elle poursuivi.

« C’est terrible. Myeshia Johnson n’a même pas pu ouvrir le cercueil parce que le corps est tellement abîmé », a encore commenté Frederica Wilson dans le Miami Herald, qui a indiqué que la veuve était enceinte de son troisième enfant. Sur les images de l’arrivée du corps, on voit Myeshia Johnson retrouvant le cercueil alors que l’aînée de ses enfants, une petite fille de six ans, se tient debout à ses côtés.

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...