VIDÉO. OBSERVATOIRE AFRICAIN DES MIGRATIONS: C’EST PARTI!

Cover Vidéo - Observatoire africain des migrations: signature d’un accord de siège entre le Maroc et l’Union africaine

© Copyright : khalil Essalak

L’accord créant le siège de l’Observatoire africain des migrations a été signé en marge du Pacte mondial des migrations de Marrakech. Il s’agit là de la toute première institution de l’Union africaine à s’installer au Maroc, depuis le retour du Royaume dans l’organisation panafricaine.

Signé par le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita, et le président de la Commission de l’Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, cet « accord de siège » offre une base juridique pour la mise en place de cet Observatoire, a souligné Nasser Bourita dans une déclaration à plusieurs journalistes couvrant cet évènement.

Cet ’ »accord de siège », selon sa dénomination, intervient suite à une proposition faite par le roi Mohammed VI lors de la présentation de l’Agenda africain pour la migration et le développement, appelant à la mise en place d’un Observatoire  africain des migrations.

Cette proposition du souverain, a rappelé le ministre, a été entérinée par les chefs d’Etats africains lors du Sommet de l’UA qui s’est tenu en juillet dernier à Nouakchott.

La mise en place de cet Observatoire a pour objectif de mieux comprendre les phénomènes migratoires et de mieux cerner le profil des migrants à travers des données et des statistiques collectées et produites par l’Afrique.

«L’Afrique a toujours été consommatrice de données et fait souvent l’objet d’études produites hors Afrique. Le continent africain doit disposer de ses propres statistiques et développer ses propres arguments et analyses», a affirmé, de son côté, le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat.

Par Wadie El Mouden et Khalil Essalak

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...