Visite de Mankeur Ndiaye en Russie : Bientôt une mission exploratoire d’hommes d’affaires russes au Sénégal

Le ministre des Affaires Etrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, Mankeur Ndiaye, a effectué une visite de 2 jours (17-18 avril) de travail en Russie, à l’invitation de son homologue russe, Serguei Lavrov, informe un communiqué. Plusieurs questions ont été discutées et des hommes d’affaires russes ont promis de venir prochainement au Sénégal en mission exploratoire.

Selon le document, la première journée de la visite de deux jours a été clôturée par un « Forum économique » présidé par le ministre Mankeur Ndiaye au cours duquel « plus d’une cinquantaine d’hommes d’affaires russes sont venus écouter la présentation du représentant de l’Apix qui faisait partie de la délégation ».

A la suite de la série des questions et réponses, « des engagements fermes ont été pris par ces hommes d’affaires de se rendre au Sénégal en voyages exploratoires en vue d’investir dans des secteurs variés de l’économie sénégalaise », souligne le communiqué.

Après échanges entre les deux délégations, la délégation du ministre sénégalais, Mankeur Ndiaye, a rencontré plusieurs autorités comme le vice-ministre de l’Agriculture de la Fédération de Russie, chef de l’Agence fédérale des pêches, Ilya Shestakov, le vice-directeur du Service fénédal de la coopération militaire et technique, Anatoliy Pounchuk et le vice-ministre de l’Industrie et du Commerce de la Fédération de Russie, Oleg Ryasantsev, pour discuter d’un grand nombre de sujets dans le cadre du renforcement de la coopération entre le Sénégal et la Russie.

Un engagement et une détermination qu’il a réitérés lors d’un point de presse avec son homologue russe, Serguei Lavrov. Dans ce face à face avec la presse, interpelé sur le rôle du Sénégal au Conseil de Sécurité de l’Onu, M. Ndiaye a affirmé que son pays, membre non permanent, est arrivé au Conseil « avec des initiatives fortes » portant sur l’eau (une première au Conseil de Sécurité), la paix et la sécurité.

Il a rappelé que la question de l’eau est très importante au vu du changement climatique. Elle est risque même d’être une source de conflit. A cet effet, le ministre sénégalais a vanté la gestion concertée de l’eau au sein de l’Omvs, de l’Omvg, des organisations dont fait partie le Sénégal, soulignant que c’est une bonne pratique à partager.
Au sein du Conseil de Sécurité de l’Onu, les 3 pays africains travaillent en bonne intelligence, a ajouté Mankeur Ndiaye, informant la presse russe que le Sénégal est le « 7è contributeur de troupes dans le monde, le 3è en Afrique et le 1er en Afrique de l’Ouest au sein de l’Onu ».

C’est dire qu’il est engagé dans le maintien de la paix. Il a rappelé que la première participation du Sénégal au maintien de la paix sous la bannière de l’Onu date de 1960. Il est engagé à défendre la paix partout dans le monde.

Concernant l’avenir de l’Afrique, le ministre sénégalais admet certes qu’il y a des crises sociales, politiques, globales (terrorisme), toutefois, le continent travaille à la paix. Il a noté que de vastes programmes de développement sont en cours, précisant que l’Afrique compte d’abord sur elle-même. Elle regorge de ressources minières, mais aussi humaines. (Avec Le Soleil)

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...