Visite du président du Portugal au Sénégal : Le secteur privé des deux pays invité à explorer les opportunités du Pse

Le président portugais, Marcelo Rebelo de Sousa, est arrivé à Dakar, hier vers 13 heures, pour une visite officielle qui s’achève aujourd’hui. Il a été accueilli à l’aéroport par son homologue sénégalais, Macky Sall.

Le président Macky Sall était entouré notamment du président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse, de la présidente du Conseil économique, social et environnemental, Aminata Tall et du président du Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct), Ousmane Tanor Dieng.

L’accueil s’est déroulé devant, également, les membres du gouvernement sénégalais et de nombreuses autres personnalités des deux pays.
Après les honneurs militaires, le chef de l’État a reçu son homologue pour un bref tête-à-tête dans le salon présidentiel. Dans l’après-midi, l’hôte du chef de l’État a été fait Docteur honoris causa à l’Université Cheikh Anta Diop. Recevant son hôte au Palais de la République, Macky Sall a invité, hier, les secteurs privés du Sénégal et du Portugal, à explorer toutes les opportunités qu’offre le Plan Sénégal émergent, surtout dans sa dimension partenariat public-privé. Les deux chefs d’État ont tenu une conférence de presse conjointe, à la suite de leur tête-à-tête.

Chemin de fer, sécurité…
Rappelant qu’un cadre de coopération très élargi a été développé, ces dernières années, avec plusieurs conventions notamment celle qui évite la double imposition et celle qui prévient l’évasion fiscale, et en impôts sur le revenu, le président de la République, Macky Sall, a invité les deux secteurs privés des deux pays à explorer toutes les opportunités qu’offre le Plan Sénégal émergent (Pse). Surtout dans sa dimension partenariat public-privé. Après avoir réitéré ses souhaits de bienvenue au président Marcelo Nuno Duerto Rebelo de Sousa qu’il a félicité pour le titre de Docteur Honoris Causa de l’Ucad, le président Macky Sall a indiqué que cette visite illustre leur commune et forte volonté de consolider et d’élargir les liens d’amitié et de coopération qui unissent, de longues dates, nos deux pays. « Nous avons développé, au fil des années, une coopération marquée par la présence, au Sénégal, d’entreprises portugaises de renommée, notamment dans les domaines des infrastructures, de construction et de la marine marchande, pour ne citer que ceux-là. Mais nous voulons encore plus et mieux, en tirant avantage, de nos affinités linguistiques et de notre voisinage. Nous voulons intensifier nos relations en matière de commerce, d’investissements et de partenariat pour la réalisation de projets d’intérêts communs », a précisé le président Sall.

Il a poursuivi : « nous avons également évoqué la perspective du chemin de fer. Je pense que nous allons voir dans quelle mesure les entreprises portugaises, l’administration sénégalaise, notre secteur privé pourront travailler ensemble avec le soutien des deux gouvernements pour développer des projets de cette nature ». Le chef de l’État sénégalais a aussi évoqué un sujet essentiel qui touche à la sécurité dans la zone du Sahel mais aussi dans la zone du Golfe de Guinée, zone dans laquelle le Portugal intervient aux côtés des Africains ainsi que la question des migrations. « J’ai pu encore une fois féliciter le Portugal de nous avoir donné un secrétaire général des Nations-unies aussi dynamique que Antonio Guterres que le Sénégal a soutenu », a-t-il ajouté. Pour sa part, Marcelo Nuno Duerto Rebelo de Sousa a, lui, remercié son homologue pour son invitation si fraternelle. « On se souvient de votre visite au Portugal en septembre 2015 qui était l’ouverture d’un chapitre très important dans nos rapports bilatéraux. Mais, Aujourd’hui, il s’agit de plus, beaucoup plus, une alliance stratégique. On est des alliés stratégiques concernant les rapports entre l’Europe et l’Afrique sur des dossiers aussi importants que les migrations », a soutenu le président portugais. « Car on ne peut pas résoudre les problèmes migratoires, sans le développement économique, social, culturel et le redressement de la paix et de la stabilisation politique en Afrique », a-t-il assuré.

Alliance stratégique
Il a indiqué que cette vision multilatérale est très importante dans le domaine des rapports entre Européens et Africains. « Il y a des rapports bilatéraux, dans le domaine économique et, là aussi, un nouveau chapitre s’est ouvert. Il y a des entreprises qui sont ici au Sénégal, qui travaillent et qui veulent investir beaucoup plus. Et l’on compte sur vous comme vous pouvez compter sur nous », a-t-il confié. Soutenant qu’on a tant de choses à faire ensemble dans des domaines qui complètent l’alliance stratégique concernant l’atlantique sud et même la lutte contre le terrorisme, le Portugais a fait comprendre que ces différents piliers ont une logique commune. « Aujourd’hui, il n’y a pas une politique externe économique, une politique externe sociale, militaire ou culturelle ; il n’y a qu’une politique externe et des alliances stratégiques qui sont globales. C’est pourquoi, je suis si heureux de partager, ici à Dakar, l’honneur de cette visite », a-t-il conclu.

Amadou DIOP

 

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...