ITALIE : APR -DIASPORA, LE WAKH WAKHEET ANNONCIATEUR

Le “WAKH WAKHEET” traduit littéralement “ DIRE et SE DEDIRE”,une pratique pas du tout nouvelle en matière de politique politicienne mais promue et popularisée par notre ex-Président Abdoulaye Wade, qui à la veille des éléctions de 2012 et voulant se représenter une troisiéme fois surprit tous les sénégalais en déclarant en direct à la Tv “Wakh Wakheet”. En résumé ayant annoncé quelques années avant qu’il ne se représenterait pas pour un troisiéme mandat Wade eut le culot de dire avec beaucoup de franchise qu’” il l’avait dit oui et maintenant il se dédit”. On connait la suite , cette formule surprenante qu’il venait de lancer dans le jargon politique signe sa retraite et ses ennuis

cdda9e32484abbd0e92a45bde0192858Et cette formule” wadienne” se repéte coup aprés coup au tout de l’avénement de son successeur Macky Sall. Cette fois non sur le nombre de mandats mais sur sa durée. Macky Sall bien avant et aprés sa prise de fonction déclarait à haute voix à l’intérieur du pays comme à l’extérieur sa volonté et sa décision de réduire de le mandat pour lequel il est élu de 7 ans à 5 ans. Et on ne comprend quelle mouche a piqué notre chèr Président a vouloir scier la branche de l’arbre sur laquelle il venait de s’asseoir. Macky ne s’est pas encore dédit.Mais les réactions et les paroles de son entourage doublées de sa tactique naturelle de silence et de “pourissement” semblent indiquer la voix claire du non respect du pillier de ses promesses éléctorales de 2012. Dans sa démarche et sa manière Macky diffère beaucoup de Wade mais seulement dans la manière. Là ou Wade agissait totalement à découvert Macky avance à pas de caméléon mais les capacités de manipulation et d’endormissement de ces deux personnes sont rééllement fortes,puissantes et efficaces.

Macky ne s’est pas dédit jusqu’à présent et il ne faut s’attendre qu’il le fasse à court terme et c’est à travers l’analyse de ces petites actions quotidiennes que l’on peut retrouver les signes avant coureurs de son “wakh wakhet”.

Notre chèr Président pose déjà les jalons de cette stratégie et cette fois en dehors des frontières physiques de notre pays mais auprés de sa diaspora et précisément en Italie.

Nous savons l’attachement de Macky Sall et l’importance qu’il donne à cette frange de la population sénégalaise.Et c’est auprés de nos frères de l’APR que Macky a choisi de dérouler à petit feu son Wakh Wakheet. Sans trop rentrer dans les soubresauts ennuyeux de la division et des luttes intestines qui sévissent dans la direction de son parti dans le pays de Renzi, Macky avait déjà annoncé lors de son premier voyage en Italie en novembre 2014 sa décision de restructurer son parti et avait vivement recommandé l’éléction de nouveaux dirigeants au sein de la DSE ( Directoire des Sénégalais de l’Exterieur) de l’APR. Il avait ouvertement déclaré que Lamine Diouf  et Rokhaya Touré  n’étaient plus dans les meilleures dispositions pour assurer l’animation réguliére des strucutures du parti républicain,le premier nommé à Dakar au Ceses et la seconde devenant  Consul Général à Milan. Bien vu et rapidement les autres membres audacieux se sont attelés à cette nouvelle vision présidentielle.Pap Diaw de Bergamo, un proche de la famille Sall et fondateur du parti en Italie sentit son tour venir et lors de l’assemblée contestée de Bologne prit la tête de la DSE en Italie.

Et selon des indiscrétions obtenues auprés de plusieurs militants Macky aurait retenu et validé la nomination de Pap Diaw.La preuve Pap était le porteur et le transporteur du message et de la subvention de 2000 euros accordés aux pulhar durant leur journée culturelle de Vicenza.Ce qui n’avait pas l’air de plaire à ses détracteurs en commençant par Madame la Consul de Milan.

Novembre 2014 et Juillet 2015, dates qui marquent le passage de Macky en Italie. Moins d’un an aprés M.Le Président change de stratégie et annonce publiquement encore à Milan que la restructuration de son parti en Italie n’est plus à l’ordre du jour.

Last but not least le SG de l’APR remet en selle le Coordonateur Lamine Diouf et s’affiche avec lui sur la table d’honneur du meeting organisé dans un un grand palace de lors de son déplacement pour l’EXPO MILAN 2015. Ce volte facce de notre President de la République n’annoncerait-il pas un autre schema dans sa lutte pour la conservation du pouvoir ? D’autres éléments viendraient-ils changer  son calendrier electoral ? Macky ne serait plus préssé à organiser son combat électoral. On serait même tenté de dire que le calendrier des échéances de Macky n’est pas en réalité 2017 mais bien 2019. Et Macky fera certainement du wakh wakheet sans le dire.D’autres le diront à sa place et nous serons tous sauvés d’entendre ancore un Président de la République nous raconter ses cruelles contradictions et la strategie est bien mûrie . Les prochaines éléctions présidentielles auront bien lieu en 2019 et pourtant Macky ne prenda le risque de se dédire,d’autres le feront à sa place à commencer par le Grand Serigne de Dakar et des déclarations similaires nous pleuveront de la part d’autres notables religieux et traditionnels. Réduire de son propre gré la durée de son mandat pour un president serait une révolution en Afrique.Et notre chèr Presidente Sall n’est pas un révolutionnaire malgré sa tendance à rappeler ses années de luttes estudiantines et son cursus dans le milieu gauchiste national.   Macky est plus proche di Baoulé Houphouet qui n’a jamais voulu savoir qui sera son successeur et du taciturne Abdou Diouf. Macky est loin du profil de Thomas Sankara.Il ne fait pas partie de la classe des héros, ces derniers « sont dérrière » nous. Macky ne va jamais « stroncare » son mandat. Le mandat du President de notre Assemblée nationale vient d’être « aggiornato » et pourquoi Macky ferait le sens contraire? Des arguments en faveur manquent rééllement. Wait and see.

Baye diouf

Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Cliquer juste pour partager ...